logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 7h10 sur France 2

– Bonjour, Sophie. Comment va se dérouler
– Sébastien Gauthier : Cette cérémonie d'hommage national se déroulera en 2 étapes. un moment d'hommage populaire sur le pont Alexandre-III. C'est par là que le cortège funèbre va traverser la Seine pour se rendre aux Invalides. C'est là que tous les Français sont invités à se réunir pour saluer la mémoire de ces 2 soldats, C.de Pierrepont, 33 ans, et A.Bertoncello, 28 ans, morts dans l'opération de libération des otages au Burkina Faso. A 11h, ce sera le moment de la cérémonie protocolaire dans la cour d'honneur des Invalides, présidée par E.Macron, qui est aussi le chef des armées. Les 2 cercueils seront drapés des couleurs nationales et portés par leurs camarades, ceux des commandos marine. Le président leur remettra la Légion d'honneur à titre posthume, avant d'observer une minute de silence. La cérémonie devrait durer environ 45 minutes. Les dépouilles seront ensuite rendues aux familles afin qu'elles procèdent aux obsèques dans l'intimité, dans les jours prochains.
– Sophie Le Saint : Bonjour, P.Servent. Vous êtes notre spécialiste des questions militaires. C'est une cérémonie remplie d'émotion qui va se dérouler tout à l'heure?
– Pierre Servent : 2 cercueils avec tout ce que cela veut dire du sens du sacrifice, le fait qu'ils aient sauvé 4 vies, 2 otages français et 2 étrangers. C'est le symbole de cet engagement et cette qualité des commandos marine, mais également de leurs camarades de l'armée de terre et de l'air. Ça montre que ces commandos sont au combat tous les jours. Les Français en prennent conscience autour de ces 2 cercueils drapés des 3 couleurs.
– Sophie Le Saint : Ces 2 soldats tués en mission appartenaient au commando Hubert. C'est l'élite de la marine nationale. Il n'y a pas d'équivalent ailleurs?
– Pierre Servent : 5 pays ont des forces spéciales pointues. Les Français sont dans le top 5. Il y a les Américains, les Britanniques, les Russes, les Israéliens et les Français. Ces pays ont la capacité de monter des opérations, comme celle réalisée il y a quelques jours. C'est d'une complexité extrême.