logo Le moteur de recherche de la télé

Le Tartuffe


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 1h00 sur France 2

– Et tout ce qu'il contrôle est fort bien contrôlé. C'est au chemin du Ciel qu'il prétend vous conduire. Et, mon fils, à l'aimer, vous devrait tous induire.
– Non, voyez-vous, ma mère, il n'est père ni rien qui me puisse obliger à lui vouloir du bien. Avec ce pied plat, il faudra que j'en vienne à quelque grand éclat.
– Enfin, cela scandalise de voir qu'un inconnu céans s'impatronise. Qu'un gueux qui, quand il vint, n'avait pas de souliers. Et dont l'habit entier valait bien six deniers. En vienne jusque-là que de se méconnaître. De contrarier tout et de faire le maître.
– Il en irait bien mieux si tout se gouvernait par ses ordres pieux.
– Il passe pour un saint dans votre fantaisie. Tout son fait, croyez-moi, n'est rien qu'hypocrisie. A lui, non plus qu'à son Laurent, je ne me fierais, moi, que sur un bon garant.
– J'ignore ce qu'au fond le serviteur peut être, mais pour homme de bien, je garantis le maître. Vous ne lui voulez mal et ne le rebutez qu'à cause qu'il vous dit à tous vos vérités.
– Oui, mais pourquoi ne saurait-il souffrir qu'aucun hante céans ? Veut-on que là-dessus je m'explique entre nous ? Je crois que de Madame il est ma foi jaloux.
– Taisez-vous et songez aux choses que vous dites. Ce n'est pas lui tout seul qui blâme ces visites. Tout ce tracas qui suit les gens que vous hantez. Ces carrosses sans cesse à la porte plantés. Et de tant de laquais le bruyant assemblage font un éclat fâcheux dans tout le voisinage. Ces visites, ces bals, ces conversations sont du mal à l'esprit toutes inventions. C'est véritablement la tour de Babylone car chacun y babille et tout du long de l'aune. Et pour conter l'histoire où ce point l'engagea... Il rit. Voilà-t-il pas Monsieur qui ricane déjà ? Allez chercher vos fous qui vous donnent à rire ! Et adieu, ma bru, je ne veux plus rien dire. Sachez que pour céans, j'en rabats de moitié. Il fera beau temps quand j'y mettrai le pied. Allons, vous, vous rêvez et bayez aux corneilles ? Jour de Dieu, je saurai vous frotter les oreilles. Marchons, gaupe, marchons. Brouhaha.
– Grand-mère...