logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h00 sur TF1

capture
–  C'est incroyable. On n'y croit
– Quand on voit ces images, c'est une catastrophe.
– D'autres ressentent plus que jamais le besoin de se recueillir.
– On va prier pour ce qu'il se passe là-bas.
– En cette Semaine sainte, cheminement vers la résurrection, cette habitante veut avant tout garder espoir, surtout après avoir vu les images de l'intérieur de la cathédrale.
– On a vu cette croix intacte, alors que la flèche est tombée sur l'autel de Notre-Dame. Et cette croix semble un signe pour nous, chrétiens. C'est un symbole d'espoir.
capture
– Ici, certains comptent bien aider Notre-Dame à renaître de ses cendres.
– Peut-être que je ferai un don. Mais ce sera à ma portée. Ce ne sera pas un don à la Pinault, pour essayer de conserver ce patrimoine français.
– Edifice religieux, édifice historique, même en Bretagne, chacun a son histoire avec Notre-Dame de Paris et chacun vit son incendie comme une désolation.
– J.-P.Pernaut: Une dernière chose aujourd'hui après cet incendie. On va retourner près de Notre-Dame. C'est mercredi et beaucoup de parents y ont emmené des enfants.
– Sophie, 9 ans, habite Marseille et devait visiter Notre-Dame cette semaine avec sa maman.
– Il n'y a plus de toit. Je suis un peu triste. Mais je suis un peu contente que ça se refasse ou que ça se répare.
– A côté, cette famille résidant en banlieue parisienne est venue spécialement pour expliquer aux enfants l'incendie de lundi soir.
– Elle a presque 850 ans. Elle n'a jamais
– Elle s'est quand même écroulée, la flèche aussi. Ça va prendre un bout de temps pour la réparer.
– Hugo retient surtout le travail des 400 pompiers, ses héros à lui.
– C'est dangereux. S'il y en a un qui fait un mauvais mouvement, qui tombe, c'est un peu dangereux. Sinon, c'est bien d'être pompier. On fait ça pour Paris.
– Autour de l'Ile de la Cité, beaucoup de jeunes happés par la cathédrale et ses cicatrices.
capture