logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 2h20 sur TF1

– Toutes les soeurs devront être dans le coup. Rire
– La 1re à être dans le coup, c'est soeur Béatrice. Pour commencer, elle remplit la couette de duvet d'oie.
– Cela fait beaucoup de bruit, Soufflerie
– 3kg de duvet injectés à la pompe. Et pour chasser l'air, soeur Béatrice a sa technique. Soufflerie decrescendo
– Une raquette de badminton. C'est la meilleure solution. Et ça n'abîme pas le tissu. Ça fait presque 20 ans que je suis à cet atelier. J'ai toujours connu cette raquette. Elle a toute une histoire, cette raquette.
– Elle confie ensuite la couette à soeur Laure. L'échange entre les soeurs se fait sans parler. Là encore, les outils sont rudimentaires : une simple baguette de bois pour répartir le duvet.
– Là, je vérifie Que c'est bien réparti. C'est plus facile en se mettant à cette hauteur.
– Etape suivante : la couture. La machine est bruyante car elle n'est pas jeune.
– Le piquage est terminé.
– L'atelier existe depuis 1948, avec un savoir-faire que la communauté vend à prix d'or. Une couette coûte 650E. Mais les clients semblent y trouver leur compte.
– Ils préfèrent mettre le prix pour une couette haut de gamme qui va durer 20 ou 30 ans et chauffer moins... Il y en a plusieurs qui nous ont dit ça. Du coup, nous, ça nous rend service. Oh, ça va être l'heure. L'heure de la prière du milieu du jour. Dans 10mn. Il faut plus trop que je traîne.
– Midi et quart. Les Carmélites vont prier pendant 1h dans la salle des offices.
– MAIS QUI ES-TU ? ON TE NOMME DIEU
– Avec 5 prières parjour, pas facile de travailler. Pourtant, il ne reste plus beaucoup de temps à soeur Laure pour terminer sa couette.
– Nous pouvons te chanter
– LES YEUX LEVES VERS TA LUMIERE
– A 400km de là, près de Roanne, les 42 bénédictines de Pradines sont elles aussi en plein office. A la fin de la prière, huit retournent à l'atelier d'imprimerie où elles fabriquent des faire-part de mariage.
– Allez.
– Et cet après-midi, réunion de crise sous la houlette de soeur Marie-Michel, la mère supérieure. Cette année, ça a l'air d'être la mode. On pourrait faire ce modèle aussi.