logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 2h20 sur TF1

– Je peux pas dire ce que je pense ?
– Flore n'est pas responsable de ça.
– C'est pour elle que t'as divorcé. C'est à cause d'elle que maman a pété un câble !
– Lâche l'affaire. C'est une annonce, pas un débat.
– Exactement.
– Je veux aller en pension. Aux Etats-Unis, pas ici.
– C'est nos vies ! On n'a pas notre mot à dire ?
– Tant que tu participeras à un trafic de téléphones volés, vaut mieux que tu te taises. Luc, tu as des questions ?
– On a droit aux questions relou ?
– Oui.
– Vu que t'es pas divorcé avec maman, c'est légal qu'on vive ici ?
– Oui, effectivement, c'est bien "relou" comme question !
– Alors, pas de question.
– Et toi, Bart ? T'en penses quoi ?
– Rien. Faites ce que vous voulez.
– Moi, cette décision me convient. Elle me ravit, même !
– Moi aussi ! A table !
– Allez.
– Je suis content de te revoir. Je savais pas si tu accepterais le déjeuner.
– Entre manger à la cantine ou ici avec toi, c'est vite vu.
– J'ai beaucoup pensé à toi depuis ton départ. Que deviens-tu ?
– Eu h, ben, écoute... Dans les grandes lignes, je suis devenue végane et je suis retournée dans mon ancien lycée.
– T'as arrêté la viande et le dessin en même temps ?
– Je dessine encore un peu, mais j'en ferai pas mon métier.
– Laisse pas tomber, t'as du talent. Pardon si c'est indiscret, mais... Tu vis où ?
– Je suis en famille d'accueil chez des gens bien.
– C'est super si tu as trouvé un foyer.
– Etj'ai un nouveau copain. On est très amoureux. Bref, tout va bien pour moi.
– Je suis ravi de l'entendre. Je t'avoue que je m'inquiétais.
– Faut pas ! Et Sacha ? T'as des nouvelles ? Comment il va ?
– T'es pas au courant ?
– Au courant de quoi ?
– Je suis désolé, je... Je pensais qu'on t'avait prévenue.
– Tu me fais flipper. Qu'est-ce qui s'est passé ? Musique angoissante
– Sacha est mort.
– Je suis où ?
– A l'hôpital, mon chéri.
– Pourquoi ?
– On t'emmène au bloc. Tu vas être opéré.
– Encore ?
– On va nettoyer les tissus de ton bras, t'auras plus mal.
– J'ai pas mal.
– On t'a donné des médicaments. Mais ton bras va mal.
– Ça va aller. T'inquiète pas.
– C'est obligé, l'opération ?
– Ça me fait peur.