logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 2h20 sur TF1

– Tu viens à la boxe, ce soir ?
– Je peux pas, je passe trop de hors de l'appart. Tu m'as déjà mis un plan.
– Je sais, je suis désolé. Ça va être fun ! Entre "juste potes qui se marrent sans ambiguïté" !
– Bon, OK, je viens.
– Assieds-toi, on a des questions à te poser.
– Je vous ai tout dit sur l'accident. J'ai rien à ajouter.
– Mais on a perquisitionné ton van, ce matin.
– Pourquoi ?
– Pour chercher quelque chose, et on l'a trouvé.
– Je comprends pas, là.
– T'as pas eu le temps de t'en débarrasser ?
– C'est pas à moi.
– Mauvaise réponse. On les a trouvés sous ton lit.
– Je les ai jamais vus.
– Les numéros de série correspondent à des téléphones volés sur le port le mois dernier.
– Et cette clé, trouvée aussi dans ton van, ouvre le local où se trouvent les autres téléphones volés.
– Toujours rien à ajouter ?
– J'ai avoué pour l'accident, mais là, c'est pas à moi, ces trucs !
– Et les cambriolages ? J'ai purgé ma peine, c'est derrière moi !
– Mais l'accident a eu lieu à côté de la planque des téléphones.
– Un peu gros comme coïncidence.
– Mais je coopère, là.
– Quand ça t'arrange.
– T'as quand même laissé Bart s'accuser à ta place.
– C'est lui qui vous a demandé de fouiller mon van ?
– Non. Appel anonyme.
– Et vous croyez à ce genre de dénonciation ?
– Si ça nous fait avancer, on ne va pas s'en priver.
– OK, je récapitule. Arrivée mystérieuse de téléphones dans mon van. Coup de fil anonyme. Vous pensez pas que ça ressemble à un coup monté ?
– Monté par qui ?
– Julien Humbert. Je suis sûr que c'est lui.
– Pourquoi il aurait fait ça, ce Julien ?
– Je l'ai quitté. Il a voulu me mettre ça sur le dos. Moi, je baigne pas dans cette histoire de téléphones.
– Vous posez vos téléphones deux secondes ? On a une annonce à vous faire. Ça te concerne aussi.
– Je sens la grande nou Flore et moi avons décidé d'habiter ensemble.
– C'est quoi, ce délire ?
– La maison est assez grande pour nous 5. Ce sera plus pratique.
– On va habiter ici ?
– Oui, on peut pas rêver mieux.
– J'en ai rien à foutre. Je vis pas avec celle qui a envoyé ma mère en HP.
– S'il te plaît, change de ton, d'accord ?