logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 2h20 sur TF1

– Je vis chez mes parents, dans la Loire. J'ai commencé le sport A 6 ans, j'ai intégré le club de foot de mon village, avec des garçons. Je jouais en attaque. Je mettais les buts. Les gars pouvaient pas se passer de moi.
– En une touche.
– J'ai toujours voulu sortir du lot, au foot et ailleurs, parce que je suis bonne. Je marque les esprits partout où je passe.
– T“es prête pour Faventure ?
– OuaB,ouaB!
– On veut pas te revoir de sitôt.
– Tu vas réaliser mon rêve.
– Oui. C'est pas beau, ça ?
– Allez.
– A ton succès.
– Ouais. Allez.
– J'ai envie de prouver à mes parents que je peux réaliser quelque chose d'énorme et de... de hors du commun. De les rendre plus fiers que jamais. Le 1er truc qui va me galvaniser tout au long de mon aventure, ce sera GUX.
– Dès que la douleur devient trop forte, tu penses à nous. Et nous, on pense à toi.
– Demain est un autre jour. Aujourd'hui, c'est dur.
– Oui, c'est dur.
– C'est normal.
– Moralement, c'est la journée la plus dure. Ce qui me manque le plus avec ma famille, c'est pas ma femme, mes enfants, ma mère, mes soeurs, ils savent que je suis là. Ils comprennent que je les ai pas quittés. Mais c'est mes chiens, Gribouille et Houston. Ils vont penser que je les ai abandonnés, parce quej'ai pas pu leur expliquer que je partais pour Koh-Lanta. Je me demande ce qu'ils se disent. Qu'est-ce que leur maître est parti faire ? Je sais que j'aurai la fête en rentrant. Ils vont me sauter dessus et me lécher. J'aurais dit : "Plus jamais je vous quitterai si longtemps".
– Ah oui ?
– Chez les Jaunes, les tensions ne disparaissent pas. Nicolas est en boucle.
– Nico, tu veux qu'on parle ?
– Non, non. Chacun a sa vision des choses. C'est malheureux, mais voilà.
– T'es un peu dur.
– Arrête.
– Oui, OK. Surtout moi.
– Pourquoi prendre le riz ?
– On a le même estomac. Mais je t'ai soutenu.
– J'en ai rien à battre, du riz.
– On est une équipe et la majorité voulait le riz.
– Voilà, t'as fait ton choix.
– Ne dis pas que c'est mon choix.
– T'as fait ton choix. Moi, le mien. Vous avez fait ce choix. Pas moi. ça gueule, là.
– On est tous là pour s'encourager.