logo Le moteur de recherche de la télé

Suricates superstars


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 15h40 sur France 5

capture
– Surtout celles qui sont pleines. La survie hors du groupe génère beaucoup de stress. Et souvent, les femelles expulsées mettent bas de façon prématurée. Et si Clinky croise un de leurs petits vivants, elle le tuera. Cela paraît violent, mais si Clinky laisse ses filles arriver à terme, celles-ci risqueraient d'éliminer ses propres petits. La meilleure défense est donc l'attaque. Plus tard, ses filles lui seront utiles mais aujourd'hui, elles représentent une menace. Après 10 ans d'études, Tim et son équipe ont habitué 15 groupes de suricates à leur présence et ont retracé la vie de 1 000 individus. Cette petite communauté devient alors une véritable plaque tournante de l'éthologie mondiale. Le projet voit revenir d'anciens étudiants devenus des experts. Ils se penchent sur les questions posées par les recherches de Tim. Une des premières choses qu'il a observées est que les suricates se parlent en permanence à l'aide d'une grande variété de cris. Que peuvent-ils bien se raconter ? Que signifie chacun de ces sons ? Marta Manser est chercheuse en biologie à l'université de Zurich. Elle a été aussi la première étudiante de Tim sur le projet. Elle s'est lancée dans l'étude du langage des suricates grâce à une série d'expériences ingénieuses.
– On va cacher le chacal derrière un buisson.
– Le matériel est installé avant que les suricates n'émergent de leur terrier.
capture
– Aujourd'hui, on introduit sur le site un chacal, l'un des principaux prédateurs des suricates. A mesure qu'ilva approcher, ils vont s'agiter et on entendra différents cris d'alertes. Vas-y, tire doucement.
– Des prédateurs vivants étant difficiles à contrôler, Marta a dû faire preuve d'imagination.
– Alerte de mouvement.
– Après les avoir enregistrés, Marta a constaté que les suricates employaient tout un éventail de cris, une sorte de langage qui leur permettait d'indiquer la distance à laquelle se trouvait le danger et la nature du danger.
– Arrête-toi une seconde, puis accélère un peu. Ils aboient.
– A mesure que le chacal approche, les suricates identifient le prédateur et se préparent à réagir en urgence.
capture