logo Le moteur de recherche de la télé

Le règne du bizarre

Manaus, une ville au coeur de la jungle


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 15h10 sur France 5

capture
– C'est ce qui fait de chaque jour une fête. C'est une noix difficile à ouvrir. L'agouti est le seul animal équipé des outils adéquats. Ses dents pointues lui permettent d'attaquer la solide protection et de libérer davantage de noix qu'il ne pourrait en manger en une semaine. Quand il est rassasié, l'agouti enterre les restes dans la forêt. Mais il oublie souvent sa cachette. Il flaire. Si personne n'y touche, les restes finissent par germer et par donner de nouveaux arbres. L'air de rien, les agoutis jouent un rôle important dans la dispersion des graines. Sans eux, le noyer du Brésil serait moins répandu, et la forêt tropicale ne serait pas la même. A Manaus, les noyers du Brésil sont rares et très espacés. Lajungle urbaine procure aux agoutis un autre type de nourriture. Et pour se régaler, ils doivent attendre que personne ne soit dans les parages. Ce rongeur audacieux doit manger rapidement pour ne pas se FSÎFOUVG l' entre le chien et sa nourriture.
Aboiements. Capables de manger quasi n'importe quoi, les agoutis sont des charognards très répandus, à Manaus. On peut les voir se rassasier à travers toute la ville. Dans cette ville hors du commun, on voit partout des animaux étranges et magnifiques. Et il existe un lieu où ils sont en sécurité. Le zoo du CIGS, le Centre d'Instruction à la Guerre dans la Jungle se trouve en plein centre de Manaus. Tenu par les militaires, il accueille des créatures de toute l'Amazonie. Ces résidents les plus charismatiques sont un groupe de lagotriches, aussi appelés "singes laineux". Dans la nature, ils passent presque toute leur vie à l'abri des regards. Mais au zoo du CIGS, on a une chance de les voir de près. Ils forment des familles très nombreuses et sont incroyablement sociables. Mais ce groupe-là n'est pas au mieux de sa forme. Une des femelles malades a été placée en quarantaine. Monica Riehl est la vétérinaire du zoo. Elle vient vérifier l'état de santé de sa patiente plusieurs fois parjour. Amenée au CIGS quand elle était bébé, elle a été élevée par les soigneurs du zoo.
capture
capture