logo Le moteur de recherche de la télé

Allô, docteurs !


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 14h35 sur France 5

capture
– ne les voit pas tous, et heureusement! Notre corps en compte des millions. dans cette émission faite en partenariat avec le Figaro santé. Quelles sont les causes de Phyperpilosité? Quelles sont les méthodes d'épilation efficaces? Pourquoi notre société fait-elle la chasse aux poils? On répond à vos questions avec le Dr P.Mathelier-Fusade, dermatologue et C.Bromberger, professeur émérite d'ethnologie à l'université d'Aix-Marseille. Voici votre livre. D'abord, quelques explications anatomiques.
– Pierre Charlier : Un peu d'anatomie du poil.
Même s'il est visible sur la partie la plus superficielle de notre peau, il est créé au niveau du bulbe capillaire, dans le derme. Il croît au fur et à mesure jusqu'à franchir l'épiderme et arriver à l'extérieur. Il est lubrifié par quelques glandes. On voit bien ce poil dans les différentes épaisseurs de la peau. Ily a plusieurs types de poils. Ily a des poils constitutionnels que nous avons à la naissance: les cheveux, les cils et les sourcils. Ils ne sont pas dépendants de la nature. On va dire des hormones... Ils sont pour tout le monde. D'autres sont plus hormonodépendants, ceux qui sont au niveau du pubis et des creux axillaires.
capture
– M.Carrère d'Encausse: Ily a un 3e type de poil, typiquement masculin, normalement, les poils testo' l'des, des poils durs et épais. Leur développement dépend des androgènes. Chez les femmes, on peut voir apparaître ces poils testo' l'des au niveau de la ligne ombilico-pubienne.
– Dr P.Mathelier-Fusade: Chez la femme ménopausée, sous l'influence de la perte de nos oestrogènes, on peut perdre certains poils, mais on peut aussi en acquérir.
C'est une balance entre oestrogènes et progestérone. Normalement, on doit perdre des poils. Parfois, on peut en acquérir. Souvent, ils sont disgracieux, notamment au niveau du menton.
– Pierre Charlier : Question.
– Dr P.Mathelier-Fusade: On répond toujours au niveau des modifications hormonales. Suite à son accouchement... Est-ce réversible? Pas forcément. Si c'estjuste après, probablement, mais ça peut persister, malheureusement.
capture