logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h40 sur France 5

capture
– Il faut solliciter l'infirmière, le kiné, le médecin traitant, le pharmacien... Il faut organiser tout ça mieux. Il faut mieux se coordonner. Ça commence à se faire. On ne veut pas de dérive bureaucratique de notre métier. On ne veut pas d'un machin avec des dossiers, des réunions... Les médecins, les pharmaciens, les kinés et les infirmières doivent s'organiser sur un territoire qui couvre 80 000 patients ou plus. Il faut répondre à certaines problématiques sur ce territoire. Voilà à quoi vont servir L'Assurance maladie va accompagner Les discussions ne sont pas finies. On n'est pas encore à ce qu'il faudrait pour organiser mieux la médecine de ville.
– Pierre Charlier : En tant que Confédération des syndicats médicaux, vous n'êtes pas prêts à signer? Vous voulez améliorer les choses? comme si vous me demandiez le résultat du match de foot d'hier soir alors que la partie n'a pas commencé.
capture
– M.Carrère d'Encausse: C'est pour ça!
– DrJ.-P.0rtiz: Nous négocions. Ily a une réunion aujourd'hui et demain. La négociation n'est pas finie. Ce qui est mis sur la table doit être retravaillé. Ce n'est pas à la hauteur des enjeux. Si on arrive à trouver un accord, les médecins s'engageront plus facilement.
S'il n'y a pas d'accord, je le regretterai. On relève ce défi. En tant que responsable syndical, je souhaite que ma profession évolue, qu'elle soit mieux organisée et qu'elle réponde aux attentes des Français et aux besoins de la population, mais encore faut-il qu'on nous accompagne. Quand on regarde les systèmes étrangers... Le médecin traitant a 3000 patients, en Allemagne.
– M.Carrère d'Encausse: Le DMP a passé la barre des 5 millions. C'est une bonne nouvelle, mais ça ne vient pas beaucoup des médecins. Seuls 18 % ont été ouverts lors d'une consultation. C'est à la pharmacie ou devant l'ordinateur. C'est une réticence? Ils n'ont pas le temps?
– DrJ.-P.0rtiz: On a ouvert 5 millions de boîtes. Il faudra mettre des choses dedans. On commence à le faire. Il faut que quelqu'un fasse la synthèse, à un moment. Il faut que ces données médicales soient structurées pour qu'on puisse les analyser.
capture