logo Le moteur de recherche de la télé

La quotidienne


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 11h45 sur France 5

– Comme le disait une dé mes déléguées syndicales qui a travaillé dans une grande surface le dimanche, elle s'est rendu compte qu'elle n'avait pas vu ses enfants grandir. Organisons la société pour que chacun puisse voir ses enfants grandir. J'ai fait du rugby. C'est mieux d'avoir le même temps de repos... Ce sont de vrais choix de société, avec des métiers indispensables, et merci à ceux qui travaillent, car c'est indispensable pour le bon équilibre de la société.
– Thomas Isle : La société évolue. C'est le même argument utilisé pour le travail du dimanche. Ces enseignes disent qu'Amazon et Cdiscount, notamment, sont ouvertes 24h/24.
– Joseph Thouvenel : Sauf que, quand vous faites une commande le dimanche, il n'y a pas de petit bonhomme qui court dans les tuyaux. Par rapport au commerce de détail... Il s'agit de commerces alimentaires Personne ne commande de commerce de détail via Amazon.
– Thomas Isle : C'est en train d'évoluer.
– Joseph Thouvenel : Vous commandez vos carottes chez Amazon? Je ne vous dis pas l'état des carottes...
– Thomas Isle : Toutes les grandes enseignes aujourd'hui vous livrent directement à la maison. On peut faire ses courses à toute heure, aujourd'hui.
– Joseph Thouvenel : Bien sûr. Demain, mon boucher traditionnel sera un jeune boucher qui aura vécu avec les outils numériques. Demain, je pourrai commander à mon boucher sur Internet. Mais posons-nous la question: est-ce que cette évolution rend service à l'être humain ou nous rend esclave de la mécanique? Vous ne parlez pas de l'emploi. Pour des gens au chômage, n'est-ce pas du travail en plus? Ça ne plairait pas à un étudiant de financer ses études?
– Joseph Thouvenel : J'ai travaillé le dimanche en tant qu'étudiant. Regardons globalement le sujet. Nous parlons de grandes surfaces. Elles tuent le commerce de proximité. On le sait statistiquement. Ily a plus d'emplois dans les commerces de proximité que dans les grandes surfaces. Globalement, ça nuit à l'emploi. Le côté patronal de l'Italie a fait une étude sur ces ouvertures dominicales des grandes surfaces. Ily a des milliers de petites entreprises qui ont fermé.