logo Le moteur de recherche de la télé

Le règne des insectes


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 10h50 sur France 5

– Le plus dur en fait, c'est de ne pas se la faire voler. Celui qui remporte la boule ne tarde pas à l'enterrer, et sa femelle vient aussitôt y pondre ses oeufs. Ainsi, quand les petits bousiers naîtront, ils auront de quoi se nourrir jusqu'à l'âge adulte. L'ordre des coléoptères est celui qui rassemble le plus d'espèces sur Terre. Si on exclut les animaux aujourd'hui disparus, on dénombre plus de 350 000 espèces connues chez les coléoptères, alors qu'on en compte moins de 30 000 chez les poissons, environ 10 000 chez les oiseaux, et moins de 6 000 chez les mammifères. Seuls les papillons présentent une diversité comparable à celle des coléoptères, avec plus de 150 000 espèces identifiées. Les fourmis regroupent moins d'espèces que les coléoptères et les papillons mais elles sont bien plus nombreuses. Elles sont environ 10 millions de milliards à coloniser le sous-sol de notre planète. On estime que la population totale des fourmis pèse à peu près le même poids que l'humanité toute entière.undefined
Plus de 12 000 espèces ont été répertoriées mais les spécialistes estiment qu'il en existe en fait L'activité de ces milliards de fourmis a un impact direct sur la plupart des écosystèmes. Ouvrières infatigables, elles font disparaître les cadavres, participent activement à la pollinisation et construisent d'immenses galeries souterraines qui contribuent à l'aération du sous-sol terrestre. Les pucerons sont sans doute encore plus nombreux, mais ils sont surtout plus prolifiques. Les 2 espèces vivent en parfaite symbiose. élèvent et protègent des colonies entières de pucerons qui, en échange, leur fournisse un nectar dont elles raffolent. En effet, les pucerons sécrètent un liquide riche en sucre et en acides aminés, le miellat. Le régime alimentaire de nombreuses espèces de fourmis repose sur ce sirop qu'elles récoltent directement sur leurs troupeaux. Toutes les fourmis ne sont pas autorisées à s'occuper des pucerons. Seules les fourmis dites éleveuses sont chargées de prélever le miellat en frottant leurs antennes sur le dos des pucerons.