logo Le moteur de recherche de la télé

La traversée du désert

La course pour la vie


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 10h15 sur France 5

– Au 1er abord, les déserts paraissent hostiles à la vie. Mais en réalité, ils sont habités par des millions de créatures : des fourmis. Ici, les créatures les mieux adaptées pour survivre sont les plus petites. Les fourmis vivent sous terre, à l'abri de la chaleur. Elles laissent une odeur dans leur sillage pour permettre à leurs congénères de trouver le chemin du nid, et elles cherchent leur nourriture en équipe. Mais leur courte vie est une lutte permanente. Elles figurent au menu de créatures rapides et dotées d'une langue gluante. Un lézard australien d'aspect insolite : Ce lézard bien protégé doit manger des milliers de fourmis parjour pour survivre. Le moloch hérissé chasse à l'affût. Il se poste à proximité d'une piste de fourmis et attend. Le désert est généreux envers les créatures qui savent attraper les insectes. se nourrit également de guêpes, de sauterelles et de scarabées. Bien camouflé et très rapide, il avale ses proies en entier. Dans le désert, les lézards ont toutes les chances de survivre.undefined
Le Sahara. Le désert le plus chaud du monde. Il faut être très résistant pour survivre ici, ou très ingénieux, car rien ne pousse sur ces vastes étendues de sable. Ce survivant du désert n'est pas comme les autres. C'est un bousier. Le bousier est un coléoptère et il est coprophage. Il se nourrit des excréments d'autres organismes. Au 1er abord, cela ne le rend pas engageant. Mais le bousier est le grand héros du désert. Ce n'est pas seulement un survivant, il rend aussi le désert habitable pour les autres. Il trouve ce qu'il lui faut pour se nourrir, construire son nid et même s'abreuver dans les excréments. Une civilisation très ancienne vouait un véritable culte aux coléoptères. Les Egyptiens. Comme le bousier fait rouler sa boule d'excréments, le dieu scarabée des Egyptiens poussait le soleil dans le ciel. Le bousier est très puissant et peut déplacer une boule de 20 fois son poids. Rapporté à l'échelle humaine, cela équivaut à la taille d'une petite voiture. Imperturbablement, il pousse sa boule en ligne droite sans se soucier des obstacles. Et il a l'endurance d'un coureur de marathon. S'il se dépêche, c'est parce qu'il sait que les excréments frai