logo Le moteur de recherche de la télé

La tondue de Chartres


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 1h40 sur France 5

– Chewing-gum, Coca-Cola, cigarettes annoncent l"'american way of life" qui va déferler sur l'Europe. L'Amérique le sait, libérée, l'Europe sera sa meilleure cliente. Pour financer l'immense chantier de reconstruction, Oncle Sam lancera bientôt le plan Marshall. L'armée US soigne sa communication. Comme dans une superproduction, tout est filmé, voire remis en scène. Chaque combat est relaté dans "Life". Dans chaque division, dés unités sont chargées dé témoigner pour la postérité de cette saga héroïque. Cinéastes, photographes, journalistes embarqués, les autorités américaines ont vu grand, et ont même enrôlé de célèbres professionnels, les grandes stars d'Hollywood. Edward G. Robinson, George Stevens, Samuel Fuller, Clark Gable. Sans parler des photographes. Deux d'entre eux ramèneront des images incroyables de cette campagne. Ces photos mondialement connues comptent parmi les plus émouvants témoignages sur cette période. Ralph Morse, 27 ans, est le plus jeune correspondant de guerre couvrant le conflit.undefined
Robert Capa n'a que 4 ans de plus, mais c'est déjà une star. C'est un baroudeur, individualiste, flambeur et un peu mégalo. Mais son talent rachète toutes ses frasques. Il doit sa réputation aux célèbres clichés qu'il a pris durant la guerre d'Espagne. Une photo légendaire va faire de lui le père du photojournalisme. Capa connaît bien la France où il a séjourné à la fin des années 1930. Embarqué avec les troupes d'élite du général Patton, le voilà revenu dans ce pays tant aimé. Mais c'est une France meurtrie par la guerre qu'il découvre dans les villages normands. 4 ans de disette et de privations ont laissé les Français exsangues, usés, à bout de souffle. Une France proche du 19e siècle, qui s'offre à l'objectif dans un poignant anachronisme. Dans les villes libérées mais flétries par la guerre, les Américains entrent en contact avec les résistants. La chasse aux miliciens et collabos est ouverte. On arrête hommes et femmes par centaines. C'est l'heure des règlements de comptes. on va cueillir chez eux celles ou ceux qu'on a vus fricoter avec l'ennemi. Ces collabos sont emmenés de force à la mairie, au commissaria