logo Le moteur de recherche de la télé

La tondue de Chartres


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 1h40 sur France 5

– Les compositions de ce génie autodidacte vont dépasser Son plus gros succès, la chanson "Smile", est reprise notamment par Michael Jackson. Cette chanson et une scène d'anthologie resteront à la postérité en souvenir de ce Chaplin musicien, avec l'épilogue des "Lumières de la ville". Il prouve qu'il règne en maître sur nos émotions.
– Je défie n'importe qui de regarder cette scène et de ne pas être ému. Pour moi, c'est une merveille.
– Claire Chazal : Vous pouvez revoir cette émission sur notre site Internet et demain à 13h. Je vous retrouve demain soir pour un nouveau numéro avec une exposition événement au Louvre. Merci de votre fidélité. Enfin sortie de l'occupation, la France laisse exploser sa joie. Sirènes.
– 4 ans auparavant, l'armée française s'était couchée devant l'ennemi. Bien des femmes ont vu dans cette piteuse débâcle l'échec des hommes à remplir leurs devoirs de patriotes et de pères de famille. Atterrés, les Français avaient vu les troupes allemandes entrer dans Paris.undefined
de leur mari et de leurs fils, les femmes se retrouvaient seules face à l'occupant. Par nécessité, par solitude, ou pour obtenir quelque menue faveur, quelques-unes n'hésitèrent pas à collaborer avec l'ennemi. D'autres se livrèrent sans retenue, corps et âme. Mais à l'heure de l'épuration, la plupart l'ont amèrement regretté. En témoigne cette photo de Robert Capa prise le jour de la libération de Chartres. Mais si ce cliché révèle une part de vérité de ce moment historique, il ne nous dit pas tout. Opération Overlord. L'Amérique va aider ses alliés à libérer l'Europe du joug nazi. C'est le plus grand débarquement armé de l'histoire. La tête de pont une fois établie sur la côte normande, l'objectif est de foncer sur Paris. Les GI, appuyés par l'aviation, avancent d'abord comme un rouleau compresseur à travers la Normandie. La joie du peuple qui leur saute au cou exprime la fin des souffrances, privations, humiliations et sévices vécus durant ces années d'occupation. Un vent de liberté et de modernité souffle sur le bocage. Les libérateurs offrent des cadeaux aux Français ébahis par ces merveilles d'outre-Atlantique.