logo Le moteur de recherche de la télé

Entrée libre


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 1h15 sur France 5

– Vendredi 28 janvier 1972, à 16h, le toit d'ardoise de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes est la proie des flammes. Malgré les efforts des sauveteurs, la charpente s'effondrera, retirant au culte l'un des joyaux français de l'art gothique.
– Antoine Genton : Des travaux étaient aussi à l'origine des flammes. Autre bâtiment en partie détruit et reconstruit, le Parlement de Bretagne. Sa charpente et son toit après une manifestation en 1994. Ils ont été refaits à l'identique.
– June Lang : Et pas des décennies après. Chartres aussi avait été incendiée.
– F.d'Almeida: C'est vrai qu'on peut refaire des cathédrales. A l'étranger, plusieurs musées ont également été refaits. Le problème qui se posera sur les matériaux est crucial. On ne peut pas refaire ces charpentes à l'identique. On ne peut pas avoir un chêne et qui ait eu le temps de sécher correctement...
– A.-E.Lemoine: Mais J.Lang a des idées à suggérer au ministre de la Culture. Revenons sur l'intervention présidentielle d'E.Macron.
– Pierre Cohen : 2 extraits de l'intervention élyséenne. D'abord, la promesse d'une reconstruction rapide.
– Emmanuel Macron : Nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Alors oui, nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame plus belle encore etje veux que cela soit achevé d'ici 5 années. Nous le pouvons. Et là aussi, nous mobiliserons. Après le temps de l'épreuve viendra celui de la réflexion, puis celui de l'action. Mais ne les mélangeons pas.
– Pierre Cohen : Cette intervention ne remplace pas celle qui était prévue hier à 20h. E.Macron s'en est expliqué.
– Emmanuel Macron : Je reviendrai vers vous comme je m'y étais engagé, dans les jours prochains, pour que nous puissions agir collectivement suite à notre grand débat. Mais ce n'est pas le temps aujourd'hui. Demain, la politique et ses tumultes reprendront leurs droits. Nous le savons tous. Mais le moment n'est pas encore venu. Souvenons-nous plutôt de ces dernières heures.
– Pierre Cohen : Il a bien fait de reporter?
– June Lang : Oui. Premièrement, bravo de décider d'agir vite pour Notre-Dame. 5 ans, c'est parfait.