logo Le moteur de recherche de la télé

Météo à la carte


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h00 sur France 3

capture
–  J'associe deux types de personnes, des bénévoles retraités et de jeunes charpentiers.
– Claude est un ancien chaudronnier...
– C'est un plaisir de faire cela, c'est pour cela qu'on continue à revenir ici.
– Ici, on travaille avec les mêmes techniques et matériaux de l'époque mais avec des outils aux normes actuelles.
– Nous, les bénévoles, on doit travailler comme au XVIIe, pas contre les jeunes ils travaillent comme au XXIe. il a choisi de suivre les pas de son père. Toutes ces pièces en bois sont en chêne pour supporter au mieux le climat souvent humide des Hauts-de-France.
– Le vent, ce n'est pas trop un problème, il va faire sécher le bois un peu plus vite. On va vernir le bois d'un mélange d'huile de lin et de térébenthine.
capture
– 3.600 chênes seront nécessaires à la construction du vaisseau. Ce chantier titanesque devrait prendre fin au mieux en 2027. Contrairement à "L'Hermione", le vaisseau ne naviguera pas, il sera
– C'est un vaisseau mais ce sont des hommes autour.
– On ne verra pas le bout mais on fait quand même.
– Une aventure humaine qui a permis de transformer ce rêve complètement fou en un projet historique et économique.
– C'est cela, le projet, partager ceci avec des personnes.
– Alors que ce soit pour son histoire, son village d'artisans ou simplement pour rencontrer son équipage, le vaisseau n'attend plus que VOUS.
– M. Vignes : Découvrons justement le temps qu'il fait à Gravelines aujourd'hui! Voyez cette photo de François...
– L. Romejko : C'est laiteux, une couverture nuageuse présente.
– M. Vignes : Avous maintenant de partager votre ciel avec nous, en suivant les indications en bas de vos écrans.
– L. Romejko : Nous partons dans une ville d'eau maintenant qui est pourtant l'une des plus sèches de France, Colmar. Dans cette petite Venise, il fait bon vivre, surtout au printemps. On peut même parler de paradis. Et pas seulement pour les cigognes...
– C'est notre petite Venise... A Colmar, nous avons un microclimat, c'est dû à la proximité des Vosges.
– Avec seulement 50 centimètres de pluies par an, Colmar est la ville la plus sèche de France.
capture