logo Le moteur de recherche de la télé

12/13 : Journal national


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 12h25 sur France 3

–  Autres rescapées de ce sinistre, les 16 statues de cuivre qui étaient installées au pied de la flèche. Par chance, elles avaient été emmenées dans un atelier de restauration en Dordogne quelques jours avant l'incendie...
– Je les ai regardées etj'ai pensé: "On est passé à côté du
– Car il y a cinq jours seulement, Olivier participait à la dépose de ces statues de cuivre au pied de la flèche de Notre-Dame. Les douze apôtres et les quatre évangélistes prenaient leur envol. Sans le savoir, ils se préparaient à échapper aux flammes. Dans cet atelier de restauration, près de Périgueux, ils font figure aujourd'hui de rescapés.
– A cinq jours près, les statues disparaissaient totalement. Elles resteront un peu comme le symbole de Viollet-le-Duc.
– Viollet-le-Duc, l'architecte à qui on doit cette flèche. En 1857, ce dernier prête même ses traits à l'un de ses apôtres.
– Ce visage, c'est Viollet-le-Duc un peu plus jeune, c'est Saint-Thomas, le patron des architectes.
– Pendant une année, les survivants de Notre-Dame seront donc périgourdins.
– Va falloir qu'on travaille bien. C'est la seule trace qui va rester de Viollet-le-Duc.
– Leur toilettage fini, les apôtres et les évangélistes devront patienter sans doute de longues années avant de retrouver le ciel de Notre-Dame.
– A quoi pourrait ressembler le chantier de reconstruction de Notre-Dame de Paris? Voici l'exemple de la basilique Saint-Donatien à Nantes, en Loire-Atlantique. Il y a six ans, le toit était également parti en fumée...
– C'est tout ce qu'il reste de l'ancienne charpente de la basilique Saint-Donatien, ravagée en 2015 par un incendie. Comme à Notre-Dame, le feu avait pris sous les toits lors de travaux de rénovation.
– Je pense qu'à Notre-Dame la charpente s'est écroulée sur les voûtes donc ce qu'on avait comme configuration à Saint-Donatien. On a fait cette structure assez monumentale qu'on appelle parapluie, qui protège des intempéries.
– Le 15 juin 2015, une centaine de soldats du feu viennent à bout de l'incendie en 2 heures, mais les obstacles sont nombreux pour se frayer un chemin vers les toits et les tours hautes de 44m.