logo Le moteur de recherche de la télé

Morbihan, un archipel en Bretagne

Thalassa


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 0h50 sur France 3

– C'est un paysage caché que seuls les téméraires peuvent explorer, sous le regard attentif de Joël Gernier, un moniteur de plongée très expérimenté. Donc bien comprendre comment fonctionnent les flux marins. Donc là, la mise à l'eau va se faire de ce côté-ci. Toute cette masse d'eau va passer 2 fois parjour, aller et retour, par des petits passages très profonds, ce qui va donner une grande accélération au courant. On va passer par cette étroiture, et avoir le coup de pied aux fesses. On en a un autre ici. Donc, se laisser porter. Si vous voulez donner un peu d'accélération au mouvement, vous pouvez plier les jambes pour laisser les palmes se faire prendre par le courant. On a 60 millions de mètres cubes d'eau qui passent par heure sur des forts coefficients de marée. Comme il y a toutes les îles, donc des étroitures où le courant veut passer, ça va générer des tourbillons et des courants linéaires ou non.
– La plongée dérivante est un sport extrême qui nécessite une préparation sans faille. la mer descend depuis 3h. Le courant est de plus en plus fort.
– Arrivé face à un caillou, on a tendance à appuyer avec les mains. Sauf que là, tu vas appuyer, et tu vas me couler, et j'ai tendance à venir taper le caillou. L'inclinaison des palmes, le coup de reins, ça passe.
– Allez, go.
– Une bouée sera le seul repère qui permettra de suivre en surface la palanquée le temps de la dérive. En quelques secondes à peine, le groupe est propulsé par une force invisible. Ils deviennent les jouets des éléments, mais tentent de ne pas heurter les amas de roches sur leur passage. les bulles sont là-bas. Là, on se trouve en plein dans la 3e heure de marée, là où le courant est le plus fort. Et là, ça envoie. C'est des sensations pour aller voler sous l'eau. Par ce fait, on se retrouve propulsé dans le courant un peu comme un parachutiste qui est dans l'air et qui va essayer de stabiliser, de se laisser emporter mais sur une horizontalité. Ils sont là-bas. C'est comment pour vous ?
– C'était bien, un peu arrosé.
– Extra, les sensations.
– Ça pour voler, on a volé.