logo Le moteur de recherche de la télé

Morbihan, un archipel en Bretagne

Thalassa


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 0h50 sur France 3

– J'étais vraiment mordu de ça. J'ai réussi à convaincre mes grands-parents de venir m'installer dans leur maison.
– La bâtisse blanche, au premier rang, avec vue sur le golfe, est devenue sa maison. Toute l'activité du chantier tourne autour. En basse saison, la plupart des résidences voisines gardent les volets fermés. Il y a peu de passage sur le sentier côtier.
– Je prépare ma journée de demain pour aller à la marée, demain matin, de bonne heure. C'est un désir profond de pouvoir vivre ici et de pouvoir profiter de chaque moment. Le coeur a été porté là. On pourrait appeler ça un coup de foudre. C'est une longue histoire entre le lieu et moi. J'ai eu besoin, à un moment donné, de venir y vivre. Aujourd'hui, je suis fier d'y être encore.
– Une île comme un héritage, avec la volonté de poursuivre une activité traditionnelle. La mer descend. Pierre retrouve ses parcs, en face de chez lui. Toute sa production est là.
– Les jeunes huîtres arrivent ici quand elles ont entre 8 et 10 mois. Elles restent jusqu'à la taille commercialisable, Avoir toutes les classes d'âge au même endroit, ça permet de venir surveiller régulièrement. Ça évite un déplacement sur parfois des kilomètres. Là, j'ai tout au même endroit. Une petite surveillance et hop !
– Pierre doit en revanche défendre sa place dans ce lieu très prisé, l'été.
– Un ostréiculteur est la sentinelle Si la qualité de l'eau est bonne, c'est aussi parce que je fais mes auto-contrôles et que, quand il y a des problèmes, j'interviens. Ça permet aux touristes de dire : "L'eau est propre. On peut s'y baigner." On est des lanceurs d'alerte, à ce niveau-là. Il y a cette difficulté de la pression touristique. Tous les anciens chantiers sont devenus des maisons, ou sont autour de maisons, avec un voisinage qui aime l'ostréiculture, mais loin de chez eux ! Ce sont de grands spectateurs, mais qui ne supportent pas les activités primaires près de chez eux.
– Retour à l'île Tascon. Si, le matin, il fallait prendre le bateau, cet après-midi, la marée basse découvre une chaussée accessible en voiture.