logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 15h10 sur France 2

–  Vous n'avez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances!
– Comment se libérer des nouvelles addictions?
– D.Burki: Vous vous sentez peut-être concerné. Vous vous êtes peut-être reconnu. On reçoit un psychiatre spécialisé en addictologie, porte-parole de SOS addictions, le Dr L.Karila. Bienvenue. Installez-vous. Vous êtes auteur de ce livre: "25 Idées reçues sur les addictions". Vous venez d'entendre pas mal d'addictions. Le soleil?
– Dr L.Karila: C'est très féminin.
– D.Burki: La danse?
– Dr L.Karila: Jamais vu.
– D.Burki: Personne ne consulte que pour ça. Des addictions peuvent être merveilleuses.
– Dr L.Karila: C'est négatif.
– Claudia Weill : Quand on ne peut pas s'en passer.
– D.Burki: Addict à un soda avec une molécule de cola?
– Dr L.Karila: C'est l'addiction au sucre.
– D.Burki: C'est votre cas?
– Caroline Diament : Et sans sucre?
– Dr L.Karila: Le light perturbe un peu le foie qui envoie des messages au cerveau.
– D.Burki: On parle aussi
– Dr L.Karila: D'autres sont accros aux éléments pseudo sucrés. Le cerveau reçoit des messages et dit que ça ressemble à du sucre: "Défonce-toi."
– D.Burki: Janane a dit qu'elle est addict au shopping, sans en rigoler.
– Dr L.Karila: Je vais m'occuper d'elle.
– D.Burki: Le mécanisme dans le cerveau est le même pour n'importe quelle addiction?
– Dr L.Karila: Oui. Ça active le système de récompense cérébrale, une structure très archaïque à l'arrière du cerveau. C'est "j'ai faim, je mange, j'ai soif, je bois, j'ai envie de sexe, je fais du sexe". Etre fan de musique et le sentiment amoureux, c'est la même chose.
– Aram Manoukian : Les chanteuses de jazz qui me font transpirer de la moustache?
– Dr L.Karila: C'est plutôt récompense naturelle, pour vous. Les drogues empruntent ce circuit et le modifient. Quand vous avez fini de manger, vous êtes bien. Le cerveau dit "stop". Si vous êtes addict, le cerveau ne dit plus ça. C'est la métaphore des feux verts et des feux rouges. Quelqu'un qui n'est pas addict, son cerveau fonctionne en feu vert, jaune ou rouge. Pour l'addict, ce n'est que du feu vert.