logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 15h10 sur France 2

– On se dit qu'on aurait pu ou dû faire quelque chose. Que s'est-il passé depuis la sortie de ce livre? Je vous ai vue au tout début.
– J.Boudre: Je ne l'ai pas vraiment écrit pour l'éditer, mais pour que mes 2 autres enfants n'oublient pas. J'avais peur que ma mémoire se transforme. Je fais de la prévention auprès des jeunes dans les collèges et les lycées. Je raconte mon histoire. Je pense que c'est plus porteur, une maman qui raconte. Un rapport est sorti il y a quelques jours et il est intéressant. Ça représente quand même 4 morts par semaine en France et 200 parjour aux Etats-Unis. et c'est toujours extrêmement émouvant de voir les jeunes arriver détendus, souvent dans les gymnases... Petit à petit, ils sont captés, ils ont les larmes qui montent... Je pense que ça va les marquer, comme "Christiane F." m'a marquée quand j'avais 12 ans. Je ne veux pas parler de peur, mais je veux qu'ils puissent s'en souvenir.
– D.Burki: Vous avez peut-être un message pour les jeunes, les parents ou grands-parents qui nous regardent?
– J.Boudre: Il faut être vigilant et vider sa pharmacie quand on ne se sert plus des médicaments. C'est le 1er endroit où le drogué va se précipiter. Il faut observer les aspects physiques marquants qui peuvent être des signes avant-coureurs. Il faut en parler à un adulte sans avoir l'impression de trahir son copain, son frère ou sa soeur.
– D.Burki: Et pour vous, Laurent?
– Dr L.Karila: Il faut surtout ne pas rompre le dialogue entre parents et enfants. Il faut parler des écrans aux enfants, dès le plus jeune âge. Faire goûter une petite goutte d'alcool à 7 ou 8 ans, il vaut mieux éviter. Sinon, vous pouvez leur donner une ligne de coke directement! Le cerveau ne se dit pas que c'est un bon cru.
– D.Burki: Il a le temps de se faire le palais. Vous avez tout le temps pour commencer à goûter à des trucs. Faites-le le plus tard possible.
– D.Burki: Merci beaucoup à tous les deux. Bonne continuation. Salut, Laurent. Je vous libère. A bientôt. Bonne route. On va faire tourner la roue. Beaucoup de témoignages nous touchent, dans cette émission.