logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 15h10 sur France 2

– Elle parlait anglais. Il a senti que ça n'allait pas bien aller et lui a demandé de le maintenir éveillé. Mon éditrice a trouvé que ça ferait un bon titre. Cette nuit-là, il était parti en vacances 4 jours, sur les conseils de son médecin. Il était sur la Côte d'Azur avec sa grand-mère. Il a fait le mur. Il est allé dans une fête foraine. J'imagine qu'il pensait pouvoir trouver de la morphine, d'après ses conversations avec cette jeune fille. On lui a vendu... C'est un médicament antidouleur qui sert dans la fin de vie de gens atteints de cancer. Je crois que c'est le plus fort antidouleur.
– Dr L.Karila: Il y en a d'autres encore plus forts.
– D.Burki: On commence à en parler et les jeunes peuvent s'en procurer?
– Dr L.Karila: C'est pareil. C'est un médicament contre la douleur.
– J.Boudre: C'est pour accompagner les gens en fin de vie.
– Claudia Weill : Peut-être qu'il n'y a pas encore assez de structures en France pour accueillir tous ces jeunes. C'est très facile de tomber dedans.
– Dr L.Karila: Ça a quand même augmenté. Il y a des consultations jeunes consommateurs un peu partout dans les CHU...
– J.Boudre: Mais ils vont voir un psychiatre une demi-heure une fois tous les 15 jours. Je ne suis pas sûr que ça serve à grand-chose.
– Claudia Weill : Et les vraies prises en charge avec hospitalisation?
– J.Boudre: Ça existe, mais Joseph s'était retrouvé avec des gens qui avaient 65 ans, d'anciens addicts à l'héroïne. Il trouvait qu'il n'avait rien à faire là-bas.
– Caroline Diament : Ça l'a renvoyé à un futur auquel il voulait échappen
– Aram Manoukian : Les expériences quand on se retrouve dans la nature, coupé de tout, dans un processus aventurier... Il y a des choses qui fonctionnent comme ça.
– J.Boudre: J'aurais aimé faire le tour du monde avec lui. Quand vous êtes atteint par une addiction, ça ne vous lâche pas. Gagner du temps et faire le tour de la planète avec lui, j'aurais adoré faire ça. J'avais d'autres enfants. J'avais un manque d'organisation pour pouvoir le faire. Mais j'y ai souvent pensé. Je pensais qu'on pouvait le déconnecter complètement.