logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Si vous le voyez, un geste par-ci par-là, une caresse sur la main, et après, vous allez voir votre grand-père.
capture
– EBollaert: Ne pas oublier les autres. Vous, vous avez très fortement pensé à votre grand-mère en écrivant ce livre? "Tu verras maman, tu seras bien, la vérité tendre et glaçante d'un directeur de maison de retraite." C'est votre livre, Jean.
– Oui. J'ai beaucoup pensé à ma grand-mère, parce que c'est comme ça qu'elle m'a élevé. C'est une femme qui a beaucoup compté pour nous. Elle nous a beaucoup protégés. C'est pour ça qu'après une carrière dans l'automobile qui n'avait rien à voir, j'ai arrêté. Quand elle est décédée, j'ai fait du bénévolat. C'était une femme formidable, une résistante, une femme très courageuse et elle m'a fait comprendre l'une des définitions de l'amour filial, l'amour parental ou grand-parental, c'est qu'elle nous protégeait. A mon tour, j'ai vraiment eu envie... Quand elle est décédée, déjà elle m'a beaucoup manqué carje j'allais la voir au foyer de logement, je voyais la solitude des personnes qui étaient là et quand vous passez dans les couloirs, elles laissent les portes ouvertes, elles sont très avides de contact.
On faisait des goûters avec ses voisines, c'était formidable. Quand elle est décédée, ça m'a beaucoup manqué, elle m'a beaucoup manqué. J'ai commencé par faire du bénévolat et après, j'ai totalement changé. Comme mon diplôme me permettait de gérer un EHPAD, j'ai changé de métier et je suis devenu directeur d'EHPAD. C'est en hommage à ma grand-mère, parce que peut-être que je n'aurais jamais mis les pieds dans un EHPAD sans ma grand-mère.
capture