logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h55 sur France 2

– Il y a des moutons noirs et il faut les traquer car ils peuvent faire beaucoup de dégâts. De la même façon que l'enfance doit être sacrée, la fin de vie de nos anciens devrait être sacrée. Applaudissements.
– Aujourd'hui, une vingtaine de personnalités se sont mobilisées pour lutter contre les maltraitances faites aux personnes âgées.
– Ça suffit.
– Brisons le silence.
– Elles soutiennent une cause essentielle pour tous, car il n'est pas normal que l'âge soit un facteur discriminant dans notre société.
– Parce que l'on est âgé, et parfois vulnérable, on devient la cible de personnes peu scrupuleuses, malhonnêtes voire violentes.
– Même les institutions ne respectent pas toujours notre dignité.
– Appelez le 39 77.
– EBollaert: Vous l'avez compris. C'est une émission d'utilité publique qu'on va vous proposer cet après-midi. Merci d'être avec nous. Une émission qui s'inscrit dans la lignée de cette campagne qui vise à lutter contre la maltraitance des personnes âgées. L'an dernier, plus de 3 500 signalements ont été adressés à cette plate-forme téléphonique. C'est un chiffre en hausse de 13%. Il était important et urgent de vous proposer cette émission aujourd'hui sur les maltraitances en maison de retraite. Un sujet qui fait froid dans le dos et qui fait encore trop souvent la une de l'actualité. Il y a quelques semaines, avait lieu le procès d'un aide-soignant du Val-de-Marne accusé de violences contre une dame de 98 ans. Les violences avaient été mises au jour par une caméra qui avait été placée dans sa chambre. Les langues se délient de plus en plus. Avec nos invités, on va aussi briser le silence. Prendre soin de nos anciens, c'est notre devoir à tous. Merci d'être avec nous.
– EBollaert: Bonjour Sophie. Merci d'avoir accepté de venir nous parler de votre expérience, qui est à vos côtés. Bonjour. Vous vous êtes aussi occupée et vous avez été obligée d'avoir des gestes que vous avez regrettés. Vous nous expliquerez pourquoi. En face de vous, Jean. Bonjour, merci d'avoir accepté. Vous avez dirigé 2 maisons de retraite.