logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– On se rappelait de ses bons j'essayais de privilégier ces moments-là plutôt que tout ce que me racontaient ses enfants. Et c'est eux qui géraient la galère quotidienne.
– EBollaert: Et votre famille, comment le vivait-elle?
– Mal. Des recours, des appels à l'aide. Je sais que ma famille a fait des courriers recommandés auprès de la ministre de la Santé, du président de la République, du Conseil départemental et régional, à l'ordre des médecins, à l'ARS...
Mais l'audit, c'était une durée qui a eu son impact mais encore une fois, c'était un impact théâtralisé. Et au lendemain de la fin de cet audit, rien. On retrouve des déboires.
capture
– EBollaert: Vous avez porté plainte?
– Oui. La procédure est en cours. On vous remercie, avec ma famille, pour votre invitation, mais il y a aussi des questions qu'on a aujourd'hui avec ma famille...
– EBollaert: C'est quoi, vos questions?
– Comment mieux se faire entendre comme on s'est posé la question de filmer, mettre des caméras de façon intrusive, j'entends qu'on aurait eu le droit. Mais on ne sait pas tout ça. Comment, dans ce cas, se faire accompagner? L'appel à l'aide, on le fait à qui? On l'a fait aux plus grandes institutions médicales françaises, je sais le degré de qualification qu'a le personnel médical en France, on a les plus grands médecins français... Mais il y a une faille qui me navre beaucoup dans ce domaine, parce que c'est nos aînés et qu'on leur doit une fin de vie décente et qu'on veut passer un moment plus normal pour leur dire au revoir. Ma question, du coup, c'est comment...
– EBollaert: Comment agir?
– Voilà.
capture