logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h55 sur France 2

capture
–  Je pense qu'il y a des endroits qui sont très bien.
– EBollaert: Oui, j'ai commencé par dire ça. Il y a des formidables EHPAD.
capture
– Il y a des EHPAD où les gens sont formés et sont attentifs à respecter la personne, et où c'est plutôt le personnel qui s'adapte aux résidents et non le contraire, et c'est là qu'est le problème. Au CHU de Reims, le pôle EHPAD, je peux même vous dire son nom, c'est Frédéric Munch, un grand monsieur, tout le personnel est formé à la validation, il n'y a pas de problème.
– EBollaert: Vous, vous avez cette expérience-là...
– Pour répondre à votre question, moi, j'ai été confronté à 2 cas de maltraitance physique. Je ne parle pas de maltraitance institutionnelle. Ces cas sont intervenus pendant 3 ans dans 2 EHPAD. Vous avez 7 500 EHPAD en France donc on peut considérer, carje ne vois pas pourquoi ça devrait être concentré dans ces 2 EHPAD... Et chez moi, compte tenu de l'engagement que j'avais pour lutter contre cette maltraitance, on peut considérer qu'il y a plusieurs milliers de cas de maltraitance physique en France dans les EHPAD. Je reviendrai sur le spot que j'ai découvert car c'est bien, c'est la 1re fois que des personnalités s'engagent pour les personnes âgées. pour la cause animale, mais j'ai souvent eu l'impression que les animaux étaient plus défendus que nos aînés.
Mais ce numéro, le 39 77, encore faut-il pouvoir le composer. C'est pour ça qu'on dit que 80% de la maltraitance a lieu à domicile, parce que par définition, les gens qui sont à domicile sont forcément plus autonomes. Il est très important d'avoir le 39 77, mais pour tous les résidents qui sont dépendants et qui sont aphasiques, comment voulez-vous qu'ils composent le 39 77? Je reviens à la vidéosurveillance. Je reviens aussi à la libération de la parole. Je suis sûr qu'il y a des milliers de familles, des milliers de soignants qui ont des photos, des preuves, et qui n'osent pas parler. Il y a un manque, pas tant de place dans les EHPAD en France, donc...
– EBollaert: On est obligé d'accepter.
capture