logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h00 sur France 2

capture
–  Clavigiero, ce n'est pas un métier, c'est une mission. On ne postule pas pour le devenir. On est choisi par l'Eglise catholique pour sa rigueur et sa moralité. En 2 heures, Gianni et ses 17 confrères vont traverser 1400 pièces, vérifier que tout est normal, inspecter les recoins et allumer toutes les lumières. Vers 6h, le voici presque au bout de sa tournée. Une heure plus tard, les musées et la basilique vont ouvrir. Saint-Pierre a été conçue pour impressionner les visiteurs. La nef mesure plus de 200 m de long. Ici, tout est oeuvre d'art. Contrairement à Notre-Dame de Paris, l'église du pape a été essentiellement construite en pierre et en marbre, 3 siècles plus tard. La structure est moins fragile. On l'observe en marchant sur les toits et les terrasses. Voici le directeur de la conservation de Saint-Pierre. Il sait que les risques sont différents.
– C'est une église conçue au milieu de la Renaissance où la présence de matériaux inflammables est peu importante par rapport aux autres cathédrales. Sur un demi-million de mètres cubes de structures, le pourcentage de bois est limité.
– A Saint-Pierre, les travaux sont permanents, notamment pour entretenir les toits soumis à l'usure du temps. Saint-Pierre de Rome est une église géante dont le volume est le double de la cathédrale de Paris. En permanence, 120 personnes en assurent la conservation. On les appelle les sanpietrini. Ce sont essentiellement des ouvriers spécialisés et des artisans d'art qui font les petites réparations, même quand l'église est ouverte.
capture
– Selon les problèmes et l'état de détérioration, on a besoin de 3 à 5 mois pour la restauration.
– Le plan architectural dessiné par Michel-Ange n'a jamais été modifié. Il assure à l'ensemble une stabilité que même les tremblements de terre n'ont pas menacé. Jusqu'à 50 000 personnes peuvent entrer à Saint-Pierre en même temps. Elles sont toujours saisies par l'impression de puissance.
– Côté architecture, c'est fantastique. De nuit ou de jour, on est toujours impressionnés par sa grandeur, sa richesse et par ce que dégage le monument.
– La basilique Saint-Pierre est un lieu chargé d'histoire et d'émotion. Au début, on ne se représente pas forcément... Une fois qu'on est là, c'est agréable et ça donne de l'émotion.
– Une émotion que le personnel dit ressentir toujours, même après 20 ans au service de la plus grande église du monde.
– M.-S.Lacarrau: Fin de cette édition. Tout de suite, la météo. A 20h, A.-S.Lapix. On se quitte avec tous ces monuments dans le monde qui, hier soir, ont pris les couleurs de la France en hommage à la cathédrale Notre-Dame. Très bon après-midi. A demain
capture