logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 13h00 sur France 2

capture
–  Vous êtes pour?
– Oui, car ça représente le peuple.
– Quant à la fermeture de l'ENA, la prestigieuse école qui forme l'élite française, ils préfèrent en rire.
– C'est de la poudre aux yeux. Il se donne bonne conscience. Comme il n'aime pas les technocrates, il s'est dit qu'il allait fermer l'ENA. Ça ne veut rien dire.
capture
– Quoi qu'il en soit, rumeurs ou vraies annonces, pour eux, le compte n'y est pas.
– M.-S.Lacarrau: Au chapitre santé, sachez que la grève illimitée qui a commencé lundi dans plusieurs services d'urgence des hôpitaux parisiens se poursuit. Les organisateurs espèrent que le mouvement fera tache d'huile ailleurs en France. Ils posent la question de la saturation. Comment désengorger les urgences? Comment faire perdre à certains patients la mauvaise habitude de s'y rendre alors que la situation ne l'impose pas? Peut-être en s'inspirant de cette initiative lancée depuis un mois dans le Bas-Rhin.
– En 20 ans, le nombre de passages aux urgences a été multiplié par 2, mais dans 1/3 des cas, ce ne sont pas des urgences vitales. Pour changer les habitudes, il existe un nouveau numéro dans le Bas-Rhin, le 116 117. Au bout du fil...
– Bonjour. C'est la permanence des soins.
– Un assistant de régulation médicale comme ceux du SAMU, à la différence qu'il transmettra l'appel non pas à un urgentiste, mais à un généraliste.
– Vous avez appelé pour un conseil ou un médecin? *-C'est au sujet de mon frère. Je l'ai retrouvé sur le lit. Il a fait un malaise.
– Ce généraliste s'est porté volontaire pour conseiller les patients une demi-journée par mois. Sa mission: évaluer le degré d'urgence et contacter le médecin traitant du patient pour organiser une visite plutôt qu'un transfert à l'hôpital. ou vous le voyez? *-Je passerai aujourd'hui.
– Vous le passerez en visite.
capture