logo Le moteur de recherche de la télé

Tout le monde veut prendre sa place


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 11h55 sur France 2

– J'ai failli le vexer. Ce n'est pas grave.
– J'aurais dû prendre un carré. Non, c'était Nice.
– Avec Nice. La Savoie et le comté de Nice ont rejoint la France en 1860. il y a des enquêtes de justice avec des choses incroyables, des scènes de torture parfaitement décrites.
– Ça vous plaît?
– Oui. C'est sympa.
– "Sympa" ?
– J'aime bien les romans noirs, ça correspond.
– Il y a souvent des morts dans les romans noirs.
– Oui, ils finissent assez mal.
– Je vais tenter Le lapin.
– Non, c'est du porc. Le porc noir de Bigorre vit en liberté sur son territoire d'origine. Qui a chanté ?
– Ceci n'est pas un au revoir, je pensais plus du haut, revoir la belle histoire sans avoir peur du temps qui passe, de la hauteur. Ceci n'est pas un au revoir, je pensais plus du haut, Revoir". Voyez-vous qui chante ?
– Je vais assurer avec un carré. Il bafouille pour dire que c'est Jérémy Frérot. Nagui l'imite. Après la séparation de Fréro Delavega, chacun son projet personnel. Nathalie, ça va ?
– Ça va.
– Vous êtes interprète-traductrice. Traduisez-vous des romans ?
– Non, je suis dans des choses plus juridiques.
– Des contrats ?
– Même pas.
– Oui, plutôt des lois et je suis expert judiciaire. Je suis auxiliaire de justice et j'interviens...
– Vous avez sûrement des trucs à raconter à Gérald. Gérald, Elle a lu des trucs dingues.
– Et elle les a traduits. Exemple.
– L'interrogatoire dans un bureau de juge d'instruction pour un meurtre.
– C'est pas gai, ça.
– Le prévenu est à mes côtés et je traduis ce que dit le prévenu au juge d'instruction qui, lui, me transcrit ce qu'il veut faire entendre.
– Les nuances... Parce que les langues ont différentes nuances. Entre le français et l'anglais, il y a des nuances dans les mots. Il faut avoir un vocabulaire précis.
– Les lois ne sont pas les mêmes.
– Avant même les lois. Quelqu'un vous raconte quelque chose. Si vous traduisez, ça peut être compris comme "Je voulais faire ça" ou "J'aurais aimé ne pas le faire" et c'est une question de temps.
– On ne traduit pas du mot à mot. Et je m'arrête dans la traduction et j'explique au magistrat ou à l'officier de police judiciaire que je vais expliquer parce qu'il y a une nuance qu'on ne peut pas traduire au sens littéral.