logo Le moteur de recherche de la télé

Tout le monde veut prendre sa place


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 11h55 sur France 2

– Je mets un coup de pied
– On vous dit: "Il y a une bombe "dans un sac", vous allez voir le sac.
– Je suis très curieuse.
– Voire unijambiste. Vous donnez un coup de pied dans une bombe. ce sac et j'y vois 2 pistolets, plein de liasses de billets et plein de rouleaux de pièces.
– C'était un cambriolage.
– Ils venaient de braquer la banque qui était au début de la rue. Et comme il y avait des fumigènes dans les liasses de billets, à l'époque, ces fumigènes...
– Se sont automatiquement déclenchés et les braqueurs ont voulu s'en débarrasser. Avec leurs propres revolvers.
– C'est ça.
– Ce qui est bien, c'est que c'est des cons qui font ça.
– C'est pas des pros.
– Il faut déjà être bête pour penser à braquer une banque. Donc, ils balancent ça par la fenêtre. Vous récupérez ?
– Rien. C'était encore des francs.
– Vous laissez ça sur la route ?
– J'étais près de mon travail. J'ai couru téléphoner à la police qui me dit qu'ils sont déjà avertis par la banque de ce qui vient de se passer et qu'ils arrivent. Je retourne vers la voiture, je pleurais, un peu affolée. Tout le monde arrive, la police, la banque... Je ramasse les pièces, les billets, je mets tout dans le sac.
– Les empreintes !
– Je n'y ai pas pensé. Je n'étais pas seule à faire ça.
– Ça fumait toujours ? Chaleureusement, on vient me remercier de ce que j'avais fait. Pas grand-chose, mais bon.
– Prévenir la police et protéger le sac, peut-être.
– Vous, vous avez été honnête, mais d'autres...
– Le directeur de la banque me dit qu'il m'appellera pour me remercier un de ces jours. Il me demande mes coordonnées téléphoniques. Et quelques semaines après, je suis appelée pour me rendre à cette banque un samedi à midi, à la fermeture. J'y vais. Et là, gracieusement, on m'a offert un stylo bille avec le nom de la banque et un grand calendrier cartonné de l'année.
– Je suis à ça de vouloir connaître le nom de la banque.
– Juste un petit indice ?
– Pardon, si je peux me permettre. Est-ce que c'est la banque, "la marque", ou le mec qui est un boulet? Le gars de l'agence n'est pas bon.
– Je pense que c'est le directeur qui n'était pas bon.