logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 7h10 sur France 2

–  S.Le Saint: Enquêter sur les incendies, un métier d'expert. Toute une équipe scientifique se consacre à cette mission, des hommes et des femmes qui interviennent le plus tôt possible pour rassembler le maximum d'informations.
– C'est un travail minutieux qui attend les enquêteurs. Les experts de la police scientifique vont réaliser des prélèvements sur les lieux Ce travail n'a pas encore commencé en raison des restrictions d'accès au bâtiment. La structure est fragilisée. Il faut d'abord sécuriser le site et ses abords. Les enquêteurs ont néanmoins recueilli des informations précieuses, lundi soir, aux côtés des pompiers, des informations sur le développement du feu. Mais aujourd'hui, la tâche s'avère particulièrement complexe. A l'intérieur,tout a été dévasté. Une scène détruite, mais aussi modifiée par le passage des pompiers et des secours. Les enquêteurs s'apprêtent à réaliser un travail colossal et méthodique pour reconstituer un à un les éléments du puzzle. L'objectif est aussi de décortiquer les moindres faits et gestes qui ont précédé l'incendie. La police judiciaire a déjà mené les 1res auditions des ouvriers.
– Sophie Le Saint : Voici des réactions recueillies ce matin sur place.
– Paris est toujours la même mais elle sera toujours différente, maintenant. C'est quand même un symbole. Voir les 2 tours mais plus de croix au-dessus, c'est impressionnant.
– Plus que triste, c'est triste, on pense à nos enfants qui ne verront peut-être pas la même chose que nous. C'est tout un pan de l'histoire qui s'en va.
– Paris a tellement vécu de drames, de catastrophes, mais elle s'est toujours remise.
– Sophie Le Saint : 5 ans pour reconstruire Notre-Dame... E.Macron veut aller vite. Rebâtir la cathédrale, un chantier titanesque qui va coûter cher, mais on peut compter sur 800 millions d'euros de dons, et l'élan de solidarité n'est pas près de s'arrêter.
– Depuis hier, les architectes sont au chevet de la cathédrale pour évaluer les dégâts. Maintenant, il faut rebâtir la flèche monumentale de 93 m de haut et la charpente, entièrement ravagée par les flammes.