logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 7h10 sur France 2

– D'abord, il le fera peut-être, mais dans la mesure de ses moyens. On dit que l'Eglise est infiniment riche. Le budget du Vatican par an, c'est 600 millions d'euros tout compris. C'est beaucoup d'argent, mais c'est déjà moins que toutes les promesses de dons évoquées en 36 heures. Le Vatican apportera surtout une aide technique, notamment avec des experts spécialisés dans les églises gothiques. Pour le financement, ce n'est pas à Rome qu'il faudra chercher l'argent qui servira à reconstruire la cathédrale
– Laurent Bignolas : Merci pour ces informations. Très bonne journée à Rome. La presse parle encore de Notre-Dame, "notre drame", ce matin. On pouvait s'y attendre, les unes de ce matin sont encore consacrées à cet incendie.
– Patrice Romedenne : Oui. C'est riche, ce matin. La couverture est complète. Tout le monde répond présent sur le plan éditorial et sur le plan iconographique. Il y a 2 photos qui se repèrent.undefined
Voici la première. On y devine l'abattement d'un couple qui préfère tourner le dos au désastre. Voici la 2e photo prise au coeur d'un restaurant du Centre Pompidou. L'émotion est intacte. On la mesure à l'aune de ces unes toutes prometteuses. Vous saurez tout sur les possibilités de reconstruction, les 1001 difficultés qui attendent les enquêteurs. Il ne faut pas espérer avoir des réponses en 15 jours. Cette émotion, l'éditorialiste du Figaro en parle. Il dit qu'elle transcende les frontières de l'histoire, de la géographie, de la culture, de la religion et des classes sociales. Pourquoi cette émotion mondialisée? Les racines chrétiennes, diront certains. Ce n'est qu'une petite partie de la réalité. Notre-Dame, c'est tout autre chose pour L.Joffrin. C'est une pièce de l'édifice qui unit un pays. V.Hugo l'avait compris. Il en a fait la cathédrale du peuple. On lui a même reproché, à la parution du roman, d'avoir parlé du peuple plus que de Dieu. 5 ans, c'est ce que nous donne E.Macron pour rebâtir. Ça nous projette en 2024, année olympique. Ça n'a échappé à personne. Déjà les donateurs se manifestent. Quelque 750 millions d'euros selon Les Echos.