logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 6h30 sur France 2

–  S.Fouille: Capgemini est une entreprise française née à Grenoble il y a 50 ans. Elle compte 200 000 employés Elle utilise l'informatique pour mener des projets pour ses clients. L'atelier Cap sur le Code Nous nous adressons à des jeunes de 8 à 14 ans pour leur permettre de découvrir ces métiers d'avenir. On recrute beaucoup dans le secteur informatique. Plus de 80 000 emplois chaque année ne sont pas pourvus. C'est une réelle opportunité, autant pour les garçons que pour les filles.
– S.Pignal: Première épreuve de la matinée: un jeu qui consiste à faire se déplacer un petit personnage en lui donnant des directives. Pour cela, il faut coder. Mais ça veut dire quoi?
– C'est tout simplement parler à son ordinateur dans un certain langage pour pouvoir programmer quelque chose comme une application. C'est une langue étrangère qu'il faut apprendre.
– S.Fouille: Le programme est maintenant national. On le mène dans 11 villes en France sur nos principaux sites. Il se déroule en 2 temps. Une 1re heure d'atelier d'initiation à la programmation ou une collaboratrice qui encadre un binôme mixte pour leur faire découvrir le code.
– Un petit programme, ça peut être 3 ou 4 lignes.
– Ce n'est pas trop compliqué?
– Non, ça va. En même temps, c'est un jeu et ça nous montre comment utiliser les touches. En fait, ce n'est pas un jeu bête. On réfléchit à ce que l'on fait.
– S.Pignal: Là, c'est la pause. L'occasion pour moi de vous dire que le programme Cap sur le Code a été développé en collaboration avec l'association Innov'Avenir dont l'ambition est de donner aux jeunes des quartiers prioritaires les clés du monde professionnel d'aujourd'hui. Parmi elles, il y a le numérique.
– S.Fouille: On fait des démonstrations d'innovations. On leur fait essayer des casques de réalité virtuelle. Ils découvrent la voiture autonome. On leur explique comment on programme ces objets.
– C'est bien de leur montrer ce que l'on fait à travers des jeux. Voilà ce qui m'a donné envie d'y participer.
– S.Fouille: En 2018, nous avons eu plus de 1000 enfants qui sont passés dans nos sites.