logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 6h30 sur France 2

– C'est 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en Alsace. Moi, je fais une petite partie.
– Mais dans la commune d'à côté, le point de vue est radicalement Le maire de Ribeauvillé s'inquiète de la prolifération de ces locations touristiques.
– J.-L.Christ: Près de 15 % des logements sont dédiés au tourisme. C'est énorme. Un exemple, cette maison vient d'être vendue. Elle est totalement dédiée Une autre maison est totalement dédiée au tourisme aussi, avec des gîtes. A partir de là, l'offre locative pour la population n'existe plus ou est raréfiée. C'est trop. On est victimes de notre succès. Nos jeunes sont obligés de partir pour aller habiter ailleurs. Pour ce qui est de l'acquisition d'un bien ici, aujourd'hui, c'est trop cher. L'immobilier a augmenté de 20 à 30 % ces dernières années. Les habitants commencent à en avoir ras le bol. On peut comprendre. Cette cohésion sociale que nous essayons de créer est en train de s'effriter.
– A quelques kilomètres de là, c'est le même constat, avec des conséquences plus graves pour ce petit village de montagne.
– D.-E.Carette: Aujourd'hui, on a encore diminué notre effectif scolaire. On était il y a encore 2 ans à 35. Si je n'ai pas de jeunes ménages qui viennent s'installer ici, avec des enfants, à terme, l'école risque de fermer. On a eu 2 maisons qui ont été vendues en 2 ans, et elles ont été vendues pour faire des gîtes. Ça fait 2 maisons supplémentaires. Il faut limiter les gîtes maintenant pour permettre un mouvement de transactions immobilières au bénéfice de résidents permanents.
– Pour garder leurs habitants, plusieurs communes de la région ont décidé de passer à l'action. Nous sommes plusieurs maires qui n'aimons pas cette situation. Nous avons sollicité le préfet pour nous donner les outils qui empêcheraient le changement de destination des logements. C'est-à-dire que lorsque vous avez un logement destiné à la location traditionnelle, il faut empêcher qu'il soit transformé en logement touristique. Nous essayons d'avoir cet outil-là, d'avoir un support juridique qui nous aiderait à empêcher cette transformation.