logo Le moteur de recherche de la télé

Enquête sur le business de l'anti-stress

Tout compte fait


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 1h25 sur France 2

– La passiflore, qui est anti-stress et somnifère... Une merveille! Ça va permettre à la personne qui utilisera cette tisane d'être bien détendue pour la journée.
– Des herboristeries comme la sienne il en existerait quelques dizaines en France, a priori plutôt appréciées par les consommateurs. Ici, il y a par exemple 200 clients parjour. Et pourtant, le patron Michel Pierre a été condamné car il vendait illégalement ces plantes médicinales. En effet, sa profession a été supprimée en 1941 pour donner le monopole de la vente des plantes aux pharmaciens.
– C'est la raison pour laquelle j'ai été condamné. Dès que je vends des plantes faisant partie du monopole de la pharmacie, tout ceci est interdit et c'est souvent l'Ordre des pharmaciens qui est partie civile ou qui attaque et dépose une plainte...
– Pour rentrer dans les clous, il a dû restreindre le nombre de plantes médicinales qu'il vend. Il n'en commercialise plus que 148 sur plus de 500, celles dont l'utilisation est la moins risquée.
– Vous suivez les indications qu'elle vous a données... Et dedans, vous rajoutez le bourgeon d'aubépine, les 100 gouttes de...
– Mais l'herboriste reste dans l'illégalité car contrairement aux pharmaciens, il n'a pas le droit non plus de donner de conseils. Pourtant, les clients comme ce monsieur font des kilomètres pour venir l'entendre.
– Pour moi, prendre les transports, c'est une vraie galère mais je préfère venir là pour prendre ma préparation de tisane parce que je sais que ce sera bien fait. En plus, si j'ai une petite question, au moins j'ai quelqu'un de formé qui pourra me répondre.
– Vous savez qu'ils n'ont pas le droit de donner de conseils?
– Oui, mais ils ne m'en donnent pas!
– Pour se former, cette jeune femme a fait deux ans d'études en phytothérapie à l'université. Et pourtant, elle est dans une situation absurde car elle devrait normalement se taire devant les clients.
– C'est stupide, on est obligés de donner du conseil, c'est fondamental. Que les pharmaciens aient le monopole alors qu'ils n'étudient pas la phytothérapie et ne sont pas compétents, pour une grande partie en tout cas...