logo Le moteur de recherche de la télé

Enquête sur le business de l'anti-stress

Tout compte fait


diffusion le mercredi 17 avril 2019 à 1h25 sur France 2

– Elle est censée lutter contre les troubles mineurs du sommeil et la nervosité. La plante va être broyée pour devenir une poudre. Le risque à ce moment-là, c'est qu'elle chauffe et perde ses propriétés. Alors, juste avant d'être hachée, elle est congelée dans de l'azote en passant dans cette machine. Il ressort ensuite une poudre très fine qui va pouvoir être mise en gélules. Alors, ces petits cachets sont-ils vraiment efficaces contre le stress? Collecter des preuves, c'est la mission de ce médecin, Pierre Bruel, un salarié de la marque. D'abord, avec la valériane comme avec la plupart des plantes médicinales, il peut s'appuyer sur une tradition souvent très ancienne.
– En ce qui concerne la Valériane, risque est évalué depuis de nombreuses années puisque Hippocrate, au IVe ou Ve siècle avant notre ère, la mentionnait déjà comme étant le médicament du sommeil. C'est un peu ancien mais des travaux modernes viennent confirmer les pensées d'Hippocrate.
– Ensuite, pour apporter des preuves scientifiques, il collecte toutes les études sur le sujet, comme par exemple ce travail espagnol sur l'effet de la Valériane contre l'insomnie.undefined
Puis l'Agence nationale de sécurité du médicament valide le dossier. Pour tous les médicaments à base de plantes de cette marque ou de ses concurrents, le même processus vous assure l'efficacité du produit contre un stress léger. Mais soigner son anxiété ou tout autre chose avec des plantes pose par ailleurs un problème: ces végétaux ont beau être tout ce qu'il y a de plus naturel, ils ne sont pas pour autant sans dangers. Leurs principes actifs, s'ils sont mal utilisés, peuvent provoquer des intoxications ou bien encore des interactions avec d'autres traitements qui peuvent être dangereuses. Alors, le consommateur a intérêt à être bien conseillé, et dans ce domaine il y aurait un vrai problème en France. Isabelle passe une bonne partie de l'année sur les routes. Elle travaille pour cette même marque installée dans le pays niçois et elle est chargée de former les pharmaciens qui vendent ces produits, comme ici à Cagnes-sur-Mer.