logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 20h00 sur TF1

capture
– Depuis sa maison de l'Aude, il a suivi l'incendie et a redouté le pire pour cet orgue qui partage sa vie depuis 35 ans.
– Il y a, sur le plan de la sonorité, une émotion indescriptible qui provient de cet instrument. C'est pour ça qu'il est le plus connu du monde.
– Une pièce unique qui a été épargnée par les flammes.
– A 1re vue, les tuyaux ne sont pas déformés. Il a eu de l'eau, mais il n'est pas inondé, ce qui nous fait penser que si tout reste dans cet état, sans autre dommage, c'est en grande partie sauvable.
– Dès que possible, l'orgue sera entièrement démonté. Ce fut déjà le cas en 1990. Un travail colossal mais réalisable afin qu'il résonne de nouveau dans la nef de Notre-Dame.
– Gilles Bouleau : Si tous les chemins mènent à Rome, rappelons que toutes les routes nationales du réseau français partent du parvis de Notre-Dame. C'est le kilomètre zéro. Un symbole de la France, de son génie architectural, de son histoire mouvementée. C'est ce qui explique sans doute l'émotion des Français.
capture
– Cette photographie, cette Marseillaise l'a cherchée durant toute la matinée. Hier soir devant son petit écran, à 776km de Paris Notre-Dame, l'incendie l'a bouleversée.
– Je m'énervais toute seule, je voulais que ça s'arrête. Je pleurais, aussi.
– Cette émotion, à Marseille, ils sont nombreux à l'avoir ressentie.
– C'est inimaginable. J'en ai encore la voix qui tremble.
– C'est une architecture qui était magnifique. On va avoir du mal à revenir.
– A Lille, l'évocation de Notre-Dame fait remonter les souvenirs.
– Je me souviens y être allée pendant une messe, et il fallait marcher sur la pointe des pieds. C'est une merveille, et c'est dommage évidemment qu'elle soit
– C'est beau, magnifique. C'est magique!
– Et puis, il y a ceux qui se rappellent la prestance du bâtiment, comme cette habitante de Strasbourg.
– La hauteur est impressionnante. Tout est grand, intimidant.
– C'était plein, il y avait du monde partout. Je me souviens des écrans pour mieux voir. C'était une 1re fois à Paris toute particulière.
– Christine connaît les moindres recoins de Notre-Dame.
capture