logo Le moteur de recherche de la télé

Le monde en face


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 22h00 sur France 5

capture
– Le droit de garder, pour les enfants qui le veulent, des liens avec leurs parents, c'est un droit qui est garanti par la Convention internationale
capture
– C'est un des principaux droits. Le droit de l'enfant. Déjà, dès le préambule de la Convention, on trouve que la famille est le milieu naturel du développement de l'enfant. Donc lorsque l'on parle de la famille au sens de la Convention, ce sont les différents types de famille. La Convention accorde une grande importance, même à la famille élargie, à tout ce qui est communautaire. Le maintien des liens avec la famille est quelque chose de très important. Ça veut dire que le principe, pour les rédacteurs de la Convention des droits de l'enfant, et la jurisprudence du comité c'est que l'enfant doit grandir dans un milieu familial, quel qu'il soit.
Dans son milieu biologique en priorité, sauf s'il en va Et donc là, l'évaluation de cet intérêt doit être faite d'une manière appropriée. C'est ça, la question la plus importante. Faire une évaluation appropriée de cet intérêt supérieur de l'enfant et non une évaluation qui répond aux préoccupations des parties qui se prononcent à la place de cet enfant, des parents. Ce qui est également demandé, dans tout le processus d'évaluation, c'est de garder le contact avec les parties concernées, les parents et les enfants. Chose que nous avons vue que dès le départ, les parents et les enfants sont laissés de côté.
– Vous nous l'avez dit tout à l'heure, vous avez entendu des enfants. Mais est-ce que les enfants peuvent directement se plaindre auprès du Comité si leurs droits sont violés?
capture