logo Le moteur de recherche de la télé

Les enfants perdus d'Angleterre


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 20h55 sur France 5

capture
– La directrice a alerté les services sociaux anglais. Le soir même, Régis est placé en garde à vue pour soupçons de maltraitance. Au même moment, des médecins auscultent ses filles. Ils cherchent des traces de coups qui confirmeraient ces soupçons.
capture
– La police m'a relâchée car il n'y avait rien dans le rapport médical. C'est démentiel. Le lendemain, ça commençait.
– Le rapport des médecins en atteste : les filles de Régis n'ont pas été battues. Mais Matilde et Louison ne rentreront plus chez leur père. Les services sociaux ont pris une décision irrationnelle. En urgence, elles ont été confiées à une famille. Pourquoi Régis a-t-il perdu le droit d'élever ses 2 filles sans avoir commis la moindre maltraitance ? La réponse se trouve dans une loi britannique votée en 1989. Le Children Act offre les pleins pouvoirs aux travailleurs sociaux à cause d'une notion juridique inique : la probabilité de maltraitance. Sans la moindre preuve, des enfants peuvent être retirés à leurs parents. La famille de Régis a été victime d'un dispositif qui arrache ainsi chaque jour 90 enfants Le Royaume-Uni détient le triste record du nombre d'enfants retirés en Europe : 73 000 mineurs, qui ont perdu tout lien avec leur famille.
Adoptés pour les plus petits, placés en familles d'accueil ou en foyers pour les plus grands, ils sont brutalisés par un dispositif de protection de l'enfance en pleine dérive. Censés être protégés, le sort de ces enfants maltraités par le système anglais inquiète jusqu'aux Nations-unies. Les filles de Régis ont été Sur les 73 000 enfants retirés, seuls les plus jeunes ont été adoptés à la va-vite, changeant de parents sans aucune précaution. Cette procédure expéditive ne date pas d'hier. Priver définitivement les familles pauvres de leurs enfants pour les faire adopter, une vieille tradition, une pratique d'un autre âge, qui remonte au 19e siècle et qui a toujours cours en Angleterre. Louise en a fait les frais peu après sa naissance. Enlevée de force par les services sociaux à sa jeune mère célibataire, elles n'ont pu construire leur histoire que bien plus tard, après la majorité de Louise.
capture