logo Le moteur de recherche de la télé

Les enfants perdus d'Angleterre


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 20h55 sur France 5

capture
– Puis, elle a tenté de se trouver une excuse. En fait, j'ai essayé de lui enlever la tête de mon bras et elle a dit qu'elle m'avait mordue parce que je l'avais attrapée par les cheveux.
– J'ai commencé à me scarifier quandj'avais 12 ans. Il y avait beaucoup de sang.
Parfois, je continuais jusqu'à ce que je ne puisse plus le faire car le sang se coagulait sur le morceau de verre. Le verre n'était plus assez aiguisé doncj'y allais plus fort. Une fois, la police est venue et m'a dit: "Si tu n'arrêtes pas la mutilation, on te colle au trou." Voilà le genre de soutien dont on a bénéficié dans ce système.
capture
– En Angleterre, l'Etat dépense chaque année 1 milliard de livres dans les foyers. Il est préoccupant de constater que le personnel de ces foyers privés n'a pas la formation adaptée pour gérer ces enfants et leurs besoins. Ils ne proposent pas les ressources nécessaires pour les aider à surmonter leurs difficultés en leur assurant par exemple des services d'orientation, des soins psychologiques et un soutien scolaire. la prise en charge de Rebecca était facturée 3 200 euros par semaine, une fortune pour une adolescente abandonnée à son sort.
– C'était exorbitant. Ça ressemblait plus à un chèque en blanc. En gros, vous fixez votre prix et en retour, vous ne donnez rien. Les enfants auraient dû être scolarisés. Ma fille n'a jamais été scolarisée. J'imagine qu'elle aurait aimé aller à l'école. C'est un échec. Quand vous avez un enfant qui dit qu'il veut aller à l'école alors qu'il n'y estjamais allé, c'est un échec.
– Dans son foyer d'Evergreen, Rebecca désespère. Elle sombre dans la dépression.
– On m'a donné son journal intime. C'était écrit qu'elle voulait changer de travailleur social et qu'elle voulait retrouver son père. ."J'ai demandé à voir mon Papa- "Le travailleur social m'a dit qu'il me tiendrait au courant. "Je n'en peux plus d'attendre qu'on me contacte."
capture