logo Le moteur de recherche de la télé

Les enfants perdus d'Angleterre


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 20h55 sur France 5

capture
– Quand j'avais 7 ans, j'ai vu une psychothérapeute, qui a fait mon évaluation. Elle a recommandé de ne pas me placer avec mon père, car il était trop violent. Je ne devais pas lui être confiée, mais je l'ai quand même été. Les coups ont commencé quand j'avais 9 ans. Mon père adorait me battre à coups de ceinture. A 11 ans, je me suis enfuie. J'ai attrapé mon nounours, ai écrit une lettre d'excuses et ai claqué la porte. A la fin de la journée, j'avais atterri dans un foyer, et voilà, je suis passée d'une bataille à une autre.
– En expédiant Danielle en foyer, les services sociaux l'ont condamnée à une série d'épreuves qui la conduisent jusqu'aux violences sexuelles. Dès l'âge de 11 ans, elle est trimballée de foyer en foyer, 8 fois par an en moyenne.
– C'est indiqué 39. Je pensais en avoir fait 34, mais c'est bien 39 foyers différents.
capture
– J'ai rencontré Danielle dans plusieurs foyers. Nos chemins se sont croisés à plusieurs reprises. Elle souriait et riait quand les autres étaient autour d'elle, mais je pense qu'au fond d'elle-même, elle était très triste parce qu'elle voulait être avec sa mère.
– Dans sa douloureuse errance, Danielle a plusieurs fois côtoyé ce travailleur social.
– Elle a été placée dans de nombreux foyers, où elle devait adapter son comportement pour pouvoir rentrer dans le moule, mais malheureusement, elle n'a pas été placée dans les bons foyers.
– Vous ne pouvez pas construire de relations suivies avec les assistantes sociales. Elles changent tout le temps. Tous les autres enfants vous diront la même chose. Ils s'inquiètent de la paperasse ou de leur travail plutôt que de l'équilibre des enfants et de la construction d'une relation de confiance avec eux. En 5 ans, je dirais que j'en ai eu plus de 20 différentes. En tout cas, je me souviens bien de 11 assistantes sociales.
– Sans parents, sans assistance sociale pour la guider, Danielle a également perdu toute chance d'apprendre à l'école.
– Ils ont arrêté ma scolarité à l'âge de 13 ans. J'aimais bien l'école. J'avais envie de réussir. Ils m'ont bousillée avant que je passe mon brevet, ce qui a rendu mon parcours difficile.
capture