logo Le moteur de recherche de la télé

Entrée libre


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 20h20 sur France 5

capture
– Ça a aussi été le cas à Nantes, après un incendie dévastateur ily a 47 ans.
– Vendredi 28 janvier 1972, à 16h, le toit d'ardoise de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes est la proie des flammes. Malgré les efforts des sauveteurs, la charpente s'effondrera, retirant au culte l'un des joyaux français de l'art gothique.
– Antoine Genton : Des travaux étaient aussi à l'origine des flammes. Autre bâtiment en partie détruit et reconstruit, le Parlement de Bretagne. Sa charpente et son toit après une manifestation en 1994. Ils ont été refaits à l'identique.
capture
– June Lang : Et pas des décennies Chartres aussi avait été incendiée.
– F.d'Almeida: C'est vrai qu'on peut refaire des cathédrales. A l'étranger, plusieurs musées ont également été refaits. Le problème qui se posera sur les matériaux est crucial. On ne peut pas refaire ces charpentes à l'identique. On ne peut pas avoir un chêne et qui ait eu le temps de sécher correctement...
– A.-E.Lemoine: Mais J.Lang a des idées à suggérer au ministre de la Culture. Revenons sur l'intervention présidentielle d'E.Macron.
– Pierre Cohen : 2 extraits de l'intervention élyséenne. D'abord, la promesse d'une reconstruction rapide.
– Emmanuel Macron : Nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Alors oui, nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame plus belle encore etje veux que cela soit achevé d'ici 5 années. Nous le pouvons. Et là aussi, nous mobiliserons. Après le temps de l'épreuve viendra celui de la réflexion, puis celui de l'action. Mais ne les mélangeons pas.
– Pierre Cohen : Cette intervention ne remplace pas celle qui était prévue hier à 20h. E.Macron s'en est expliqué.
capture