logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 17h45 sur France 5

capture
– Peut-être qu'on pourrait vivifier à nouveau ce genre de dispositif pour aider à une grande restauration du patrimoine.
– César Roux : Ily a eu des obsèques de chefs d'Etat à Notre-Dame.
– I.de Gaulmyn: Mitterrand...
capture
– Claudio Barbier : De Gaulle et Pompidou.
– César Roux : Ils ont tous eu une relation apaisée ou passionnelle avec Notre-Dame? C.de Gaulle avait descendu les Champs-Elysées après la Libération.
– Claudio Barbier : Il a essuyé des tirs sur le parvis de Notre-Dame. Il y avait un sniper sur les toits. Il était resté debout. Il entre et ily a le "Te Deum" et le Magnificat. Il y avait quelque chose chez de Gaulle de gothique, jusque dans son attitude et son physique. Il se définissait aussi comme un personnage issu du Moyen Age.
Pour Pompidou, c'était plus complexe, mais la circonstance tragique de sa mort a amené ses obsèques un peu traumatiques. Pour F.Mitterrand, c'était des obsèques sans corps. Le corps était à Jarnac. Il avait mis dans son testament qu'une messe était possible. Il se définissait comme ayant fait le tour de la question et non comme un croyant. Dans les années 70, il avait dû dire l'endroit qui lui semblait plus incarner la France. Il était allé à la basilique de Saint-Denis. Ça avait surpris que le leader de la gauche socialo-communiste choisissait cette basilique. Il avait déjà quelque chose de monarchique dans son comportement.
– César Roux : Ily a aussi la relation des monarques.
– Michel Zink : Les rois se faisaient sacrer à Reims. Pendant longtemps, Paris n'était pas un siège épiscopal si important. L'évêque de Paris était suffragant de l'évêque de Sens. La cathédrale de Paris a pris une importance considérable à cause des écoles autour de Notre-Dame et du cloître.
– César Roux : Les écoles religieuses?
capture