logo Le moteur de recherche de la télé

Le Cambodge, un monde d'eau


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 16h40 sur France 5

capture
– Sans le train de bambou, je devrais mener ma vache à pied à travers le fleuve.
– Som fait payer l'équivalent d'1,5O euro pour transporter une vache.
– Les norries font vivre le village entier. Tous les jours, on fait la navette. On dépend tous de cette activité. Le jour où on ne pourra plus l'exercer, on perdra notre unique source de revenus.
– Le bateau-citerne met le cap sur l'île la plus reculée du pays. Elle est située juste à la frontière avec le Vietnam.
capture
– Personne n'habite sur cette île, mais deux agents de la police des frontières y stationnent.
– Ashees Island était autrefois un important poste-frontière, mais ce n'est plus le cas, le conflit avec le Vietnam ayant pris fin en 1991. Chaque mois, le passage de la citerne est le moment fort pour les 2 policiers.
– Quand on arrive ici, au début, c'est très difficile à vivre. Certains collègues n'ont pas supporté l'ennui et sont repartis. Moi, je tiens le coup.
– Cette installation sert à recueillir l'eau à la saison des pluies.
– Quand tout se passe bien, Nyep fait 4 allers-retours parjour. Il encaisse l'équivalent de 80 euros, desquels il doit déduire le prix du carburant, le coût de ses trois employés et l'entretien du moteur. Il espère que l'île continuera à se développer, et qu'on lui commandera toujours plus d'eau. Aujourd'hui, il doit livrer Koh Tonsay. L'île manque d'eau douce depuis déjà deuxjours.
– Cette livraison d'eau ne suffira que pour quatre ou cinq jours. J'espère que Nyep pourra revenir nous approvisionner à temps.
– Le gérant des bungalows passe commande pour la prochaine livraison, doublant le volume.
– Mon bateau actuel m'a coûté l'équivalent de 4 300 euros. En tout, j'ai dû investir C'était un risque à prendre, mais aujourd'hui, les gens n'arrêtent pas de passer commande. J'espère que ça va continuer comme ça.
capture