logo Le moteur de recherche de la télé

Enquête sur les prédateurs terrestres


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 15h45 sur France 5

capture
– Perdre tout son sang était une façon atroce de mourir pour un diprotodon.
– L'association des dents, comme arme principale, et du venin, pour accentuer les blessures, aurait fait de megalania l'un des prédateurs les plus efficaces de tous les temps.
– Ce reptile géant a sévi en Australie pendant plus de 2 millions d'années.
On pense désormais qu'il n'a pas uniquement terrorisé la faune... Des fossiles de megalanias vieux de seulement 50 000 ans A cette époque, les êtres humains vivaient déjà en Australie depuis environ 15 000 ans. Selon l'auteur Peter Hancock, la présence de megalanias est évoquée dans la tradition orale des communautés aborigènes.
capture
– Avant l'invention de l'écriture, la tradition orale était la seule manière de transmettre un savoir de génération en génération. Certaines de ces histoires sont basées sur des faits réels.
– Des récits aborigènes d'inondations concordent avec les élévations du niveau de la mer jusqu'à ily a environ 18 000 ans. Ces histoires font régulièrement allusion à un lézard géant.
– La tradition orale aborigène mentionne souvent un lézard géant. Ces récits sont trop précis et détaillés pour avoir été inventés.
– Ce qui a convaincu P.Hancock, c'est que ces histoires se répètent dans des communautés isolées les unes des autres à travers le pays.
– Ici, en Nouvelle-Galles du Sud, on parle d'un lézard venimeux qui vit dans des mares et attaque les gens. Dans le désert, au centre de l'Australie, un lézard a tué 2 garçons qui le tourmentaient. Ici, dans la région de Kimberley, un lézard géant a tué un crocodile. Dans la région de Southwest, on parle d'un combat entre un lézard géant et un grand requin blanc. Le fait qu'on retrouve ces histoires dans toute l'Australie suggère, d'après moi, que les Aborigènes avaient une bonne connaissance des megalanias.
– Avec ses dents tranchantes et son venin mortel, aucune espèce n'était à l'abri de ce super-prédateur. Megalania s'attaquait à des proies de la taille d'un rhinocéros. Mais ce n'est rien en comparaison de ce que chassait une autre créature impressionnante.
capture