logo Le moteur de recherche de la télé

Enquête sur les prédateurs terrestres


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 15h45 sur France 5

capture
– Ils se saisissent avec les bras puis utilisent leurs hanches pour projeter l'autre sur le dos. Il faut beaucoup de force dans les bras et les avant-bras. Quand l'un pousse, l'autre réagit et essaye de retourner la force de son adversaire contre lui. C'est similaire à la lutte entre un prédateur et une proie.
– Mais ces techniques suffisent-elles à compenser une différence de taille comme celle qui existait entre le smilodon et le bison?
– La proie est généralement 2 fois plus grosse et plus lourde que le prédateur. Donc le prédateur doit se servir de ses solides pattes avant pour la tenir et la faire basculer à terre avant de la mordre à un endroit vulnérable.
capture
– Sans les puissantes pattes avant et les dents de sabre du smilodon, le lion doit s'accrocher à sa proie en espérant l'affaiblir suffisamment pour placer une morsure à la gorge. Les fossiles de ce fauve préhistorique ont révélé une technique de chasse sophistiquée. Grâce à sa force et à ses terribles canines, le smilodon a semé la terreur en Amérique pendant plus de 2 millions d'années. S'il chassait des bisons de 600kg, un autre animal avait un appétit encore plus grand. En 3e position, on trouve le plus gros lézard de tous les temps: megalania prisca. Un géant de 5,5m de long qui vivait en Australie ily a 50 000 ans. On peut voir des preuves de son existence à Brisbane, dans l'Etat du Queensland. Dans la réserve du musée du Queensland, Scott HocknoIl a rassemblé des indices concernant ce lézard monstrueux.
– Ici, nous avons le crâne du plus gros lézard actuel, le dragon de Komodo. On peut voir ses dents acérées. Pour vous donner une idée de la taille de megalania, voici la taille d'un spécimen. Il suffit de comparer pour comprendre qu'il était gigantesque.
– Avec une telle mâchoire, il était clairement fait pour tuer.
– Les dents de megalania sont recourbées comme des crochets. Quand elles sont plantées dans la chair, elle ne ressortent pas facilement.
– Sous un microscope, ces dents paraissent encore plus dangereuses qu'à l'oeil nu.
– Les petites dentelures agissent comme un couteau à scie pour mieux trancher.
capture