logo Le moteur de recherche de la télé

Enquête sur les prédateurs terrestres


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 15h45 sur France 5

– Voici un individu qui a cassé l'une de ses dents. On peut voir à quel point elles sont effilées. Donc si l'une d'elle était plantée dans le cou d'un animal et qu'il secouait brutalement la tête, elle pouvait se briser très facilement.
– Alors, comment le smilodon utilisait-il ses redoutables armes? Des chercheurs ont rassemblé les indices pour reconstituer le mode opératoire Après avoir fait tomber sa victime, il l'achevait rapidement et avec une grande précision. En quelques instants, il ouvrait sa mâchoire à 120 degrés pendant qu'il maintenait l'animal au sol. Ses canines étaient dentelées d'un côté pour trancher plus facilement la chair. Elles étaient conçues pour une fonction bien précise: transpercer. Le félin visait le point le plus vulnérable de sa proie.
– Ce coup pouvait ouvrir la trachée ou sectionner une des artères principales. Dans tous les cas, la mort survenait très vite. Le tigre à dents de sabre est fait exactement pour ça. C'est son point fort. Il peut attaquer de gros animaux et les tuer rapidement.
– Pour mettre en oeuvre cette technique, le smilodon avait besoin de pattes avant puissantes.
– Voici l'humérus d'un lion. C'est l'os qui va de l'épaule au coude. Comme vous le voyez, il est assez gros. Si on le compare à un humérus de smilodon, on voit qu'ils font à peu près la même longueur. Mais l'os de smilodon est 2 fois plus épais. Il est extrêmement solide. Ici, les insertions musculaires tout comme les crêtes. L'os est 3 fois plus lourd que celui du lion.
– Il a aussi de très gros ergots, les griffes les plus extérieures. Ce sont de véritables crochets. Donc le smilodon était fait pour le corps à corps. Il agrippait un énorme animal puis luttait pour le renverser au sol.
– Le prédateur utilise ses puissants membres antérieurs pour faire tomber sa proie.
– Chris Shaw est paléontologue. Il étudie des sportifs pour comprendre comment le smilodon s'y prenait.
– C'est le symbole du combat pour la survie.
– Ces athlètes pratiquent la lutte gréco-romaine, une discipline olympique. Pour gagner, il faut faire tomber son adversaire sur le dos et le maintenir au sol pendant 2s: le temps qu'il fallait au smilodon pour administrer un coup fatal.