logo Le moteur de recherche de la télé

Enquête sur les prédateurs terrestres


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 15h45 sur France 5

capture
– L'impact génère une pression
– L'effet est négligeable et le marteau n'a pas pénétré dans la chair.
– Mais lorsque la même force est appliquée sur une surface minuscule, comme à la pointe du bec de titanis, la pression passe
– Si la force est la même, la pression est 100 fois supérieure car on concentre l'impact sur une zone beaucoup plus petite. Le résultat est une blessure grave et profonde.
capture
– Wroe estime que le bec de l'oiseau de terreur aurait transpercé la chair d'un cheval avec 5 fois plus de force qu'un marteau. Mais pour porter ce coup mortel, il fallait se trouver à côté de sa proie. Les scientifiques savent désormais que titanis était capable de fondre rapidement sur son objectif. Alors, comment parvenait-il à s'approcher de proies en pleine course? le paléontogue Lawrence Witmer pense avoir la réponse.
– Grâce aux données recueillies par scanner, on peut rendre le crâne transparent, zoomer sur le cerveau et voir les éléments liés aux capacités sensorielles.
– Cet oiseau coureur a un sens particulièrement développé.
– La structure en rouge est l'oreille interne. On associe tous l'oreille au sens de l'ou' l'e mais elle est aussi liée à l'équilibre.
– Avoir un bon sens de l'équilibre est très important pour les prédateurs qui poursuivent leur proie. Grâce à leur oreille interne, les guépards gardent la tête droite et le regard fixé sur leur objectif tout en courant à près de 100km/h.
– Ces animaux ont des sortes de gyroscopes dans la tête, comme on peut en trouver dans les missiles et les caméras stabilisées pour que l'image sur la rétine ne tremble pas.
– Quand un guépard bouge la tête, un fluide se déplace dans les canaux de son oreille interne. Cela fournit des informations sur la position de la tête aux muscles des yeux qui font alors des mouvements compensateurs, comme un gyroscope. Ainsi, les yeux et l'image perçue restent stables. Comme l'oreille interne de titanis ressemble à celle d'un guépard, Witmer suppose qu'elle fonctionne de la même manière.
– C'est un système sophistiqué qui fait de ces animaux des prédateurs redoutables.
capture